Home

4


        385. La volonté incitée à créer avec l'Aimant Cosmique peut édifier
nombre de constructions sublimes, car la volonté consciemment dirigée
crée intensément. En conséquence, le choix des chemins et la connaissance
de la direction saturent l'esprit d'effort ardent. L'humanité refuse cette loi
de la volonté consciemment dirigée ; d'où tant d'erreurs. On peut dire que
chaque action humaine débute sans véritable compréhension du but de son
application. Ainsi, la conformité au but manque éminemment dans la vie
humaine. Sur le chemin vers le Monde de Feu, souvenons-nous de la
grande loi de la direction consciente de la volonté.

        386. De par les conditions d'existence, l'esprit dépend de l'unification
avec les courants cosmiques. Le développement de la conscience dans
cette direction est assurément nécessaire. Lorsque l'humanité s'occupera
intensément du labeur conscient, toutes les énergies lui seront accessibles
Elle crée elle-même le cercle enchanté et le cul-de-sac dans lequel elle se
trouve. L'illumination ne provient que d'une relation consciente avec les
énergies cosmiques. L'isolement à l'égard des Forces Supérieures a conduit
à certains événements qui ont ainsi fortifié cette course. Sur le chemin vers
le Monde de Feu, cultivons un rapport conscient avec les énergies
cosmiques.

        387. Le fléau le plus terrible de l'humanité est l'autodestruction par
égoïsme évident. Celui qui affirme que, pour servir son propre idéal, il doit
détruire tous ceux qui ne coïncident pas avec son chemin, est un
destructeur des fondements de l'évolution. Le Cosmos requiert l'expression
de tout ce qui existe et, au plan spirituel, l'uniformisation ne peut avoir
lieu. Tous les Enseignements supérieurs ont pour base la même Source, ils
ne détruiront pas la nourriture spirituelle. En vérité, celui qui exige
l'uniformisation de tous les fondements, de tous les Enseignements, réduit
chacun d'eux en poussière. La balance oscille peu entre athéisme et
hypocrisie. Sur le chemin vers le Monde de Feu, souvenons-nous de celui
qui détruit les bases de la construction.

        388. A la fin d'une ère, on observe tout d'abord une scission au sein
des structures intérieures. Ces signes sont particulièrement clairs lorsque la
chute spirituelle gagne la conscience nationale. En regardant une carte du
monde, on se convainc aisément que la dissolution précède la renaissance
que seule peut produire la régénération de l'esprit. Rechercher une
véritable renaissance conduit à régénérer l'esprit et ses principes, ainsi
s'affirme une construction nouvelle. Celle-ci est impossible sans véritable
régénération de l'esprit. Servir la Lumière doit inspirer à l'esprit le courage
de participer à la construction du feu.

        389. Combinaison subtile d'énergies, voilà la meilleure définition
d'une aura harmonisée. Dans cette composition se retrouvent toutes les
énergies créatrices car, si l'aura est harmonisée, cette conjonction contient
tous les ingrédients subtils. L'aura harmonisée unit la conscience unifiée et
le cœur unifié. Dans toute tension d'harmonisation, un courant passe sans
dommage lorsque les forces des pôles sont identiques. La même loi
s'applique aux émissions, car l'émetteur et le récepteur doivent se
conformer à une unique vibration. C'est pourquoi le cœur est un facteur si
important. S'il est possible d'agir mentalement à distance, la puissance du
cœur est incomparable, le cœur peut éveiller toutes les énergies latentes
des souvenirs et accumulations du passé. Comprenez la puissance du cœur
comme manifestation du Monde de Feu.

        390. Le Karma, toujours à l'œuvre, exprime ses signes. L'année qui
vient manifestera aussi ses rétroactions. Le Karma mondial et la marche
des peuples indiqueront les effets des événements mondiaux. Les Forces
de Lumière imprègnent tous les mouvements mondiaux. Sur la Balance
Cosmique oscilleront renoncement et mauvaise volonté évidente. Dans
toute réorganisation, observez les agitations cosmiques qui révéleront la
Puissance de la Lumière dans la Bataille finale. Un nouveau stade
d'intensification de la construction approche. Par la tension de toutes les
forces, Nous vaincrons.

        391. La réceptivité aux énergies subtiles s'accompagne toujours d'un
affinement de l'organisme. D'ailleurs, souvenez-vous que la conscience y
contribue en premier lieu, car les énergies subtiles sont perçues grâce à
l'affinement de l'organisme. Comprenez bien ce principe parce que,
d'ordinaire, les concepts sont confondus. Cette incompréhension et cette
confusion sont sources d'erreurs très dangereuses. Au cours de la
purification de conscience, il est indispensable de discerner ces processus
car les hommes sont toujours disposés à se tourner vers le psychisme
inférieur et non vers les concepts supérieurs ardents. L'esprit qui tombe
dans cet extrême peut se trouver tellement environné de fluides psychiques
qu'il ne peut plus, même s'il le désire, s'environner d'autres énergies,
supérieures. A cette fin, indiquons que la conscience est l'agent salutaire.
Sur le chemin vers le Monde de Feu, affirmons que la conscience ardente
accordera la clé du discernement.

        392. Un examen conscient de la force de ses propres radiations peut
produire une intensification considérable. L'esprit s'efforçant d'appliquer
consciemment ses radiations doit intensifier le pouvoir du cœur, car cette
source solaire révèle tous les chemins. L'émission consciente des
radiations s'applique aussi lorsque toutes les énergies ardentes du cœur
s'embrasent. Sur le chemin vers le Monde de Feu, veillons à garder une
attitude consciente envers les radiations du cœur.

        393. Les radiations du cœur ont des qualités ardentes qui se diffusent
puissamment à travers tout l'espace. Si, par ces énergies ardentes, les
hommes pouvaient affirmer la construction, une grande partie de celle-ci
pourrait s'établir en conformité avec l'Aimant Cosmique. Les radiations du
cœur ont une puissance constructive, rien ne leur est comparable, car les
énergies spatiales sont, elles aussi, subordonnées à leur action puissante.
Sur le chemin vers le Monde de Feu, comprenons cette Torche des
Torches.

        394. Percevoir la tension mondiale est une tendance naturelle de la
conscience enflammée. Les plaies cachées du monde sont ressenties par le
cœur de feu. Ces vibrations qui imprègnent l'espace demeurent
imperceptibles à la conscience tombée dans l'ornière de la vie mondaine.
Seul le cœur qui prend consciemment sur lui ces plaies est véritablement
un collaborateur de l'Aimant Cosmique. La conscience qui s'isole de la
Bataille Cosmique ne peut se rapprocher du Monde de Feu, car ce
discernement fondamental est indispensable, lorsque le Monde tressaille
sous le conflit des Forces de la Lumière avec celles des ténèbres.

        395. L'esprit subtil a la propriété particulière de reconnaître les
qualités et mérites de chacun. Plus est vaste et subtile la conscience, plus
elle s'imprègne de gratitude, car la conscience limitée diminue tout mérite.
Un cœur ne peut être grand sans cette qualité ardente. Le cœur de feu sait
exprimer sa reconnaissance, car il est généreux. Le cœur imprégné par ces
qualités ardentes montre une tendance particulière. L'esprit est
profondément blessé lorsqu'un argument physique prévaut sur l'essence
ardente. Le cœur de feu sait exprimer sa reconnaissance envers la
construction ardente, car de fermes piliers peuvent s'ériger sur cette
fondation. Des chefs et des rois se sont affirmés par cette seule qualité
ardente : la gratitude. Dans la structure mondiale, se sont produites nombre
de destructions lorsque était absente cette ardente qualité. Sur le chemin
vers le Monde de Feu, souvenons-nous de cette qualité de feu.

        396. J'affirme qu'il est extrêmement utile de reconnaître les mérites,
car sans cette qualité ardente, la nouvelle structure ne peut s'ancrer.
Pensez-y très fermement ; cette qualité doit s'appliquer dans toute la ligne
de la Hiérarchie. Une action karmique s'abat lourdement à la suite de toute
expression d'ingratitude, et même les Forces de Lumière abandonnent un
esprit à ses propres ressources lorsque ces fondements sont méprisés.
Jusqu'aux plus hauts degrés, la loi est une et unique, en effet cette qualité
se réalise par le feu intérieur et l'esprit doit développer cette capacité. Nous
ne pénétrons pas dans la conscience si Nous voyons que manque ce
fondement du feu.

        397. Innombrables sont les causes de maladies, la science doit les
analyser. Pour ce faire, elle doit envisager toute la structure de la vie
planétaire. En analysant les maladies, examinez les courants physiques et
spirituels. L'environnement exerce, lui aussi, une influence, car l'aura de
groupe s'avère avoir beaucoup d'effet sur un organisme sensible. Nous
avons souvent entendu dire qu'au cours d'une épidémie, les meilleurs
étaient les premiers à partir dans le Monde Subtil, ces maladies emportent
beaucoup d'esprits sensibles. Ce phénomène doit être étudié, car
l'insuffisance d'énergie psychique n'est pas toujours la cause de la
défaillance. Les "microbes" d'infection spirituelle qui imprègnent l'espace
surchargent l'organisme sensible qui dispose d'une large réserve d'énergie
psychique. Notons que souvent, aux moments critiques, une maladie résout
le nœud des problèmes qui s'accumulaient, souvent un tiers prend sur lui le
fardeau qui a été créé près de lui, le portant volontairement avec grand
soin. Les médecins doivent examiner très attentivement les circonstances
qui entourent ou précèdent les maladies, ils peuvent y découvrir la clé
secrète de nombre d'entre elles.

        398. Le feu qui a menacé la Mère de l'Agni Yoga sur les hauteurs était
aussi une décharge synthétique de feu spatial. Hors de la transmutation
ardente dans la flamme, ce feu a transmué toute l'atmosphère environnante.
Ce feu occulte et physique a réellement purifié tous les dépôts qui s'étaient
accumulés dans cet espace. L'organisme subtil a de multiples fonctions.
Les fonctions de l'esprit ardent sont si diverses ! L'Agni Yogi décharge
l'espace et absorbe toutes les émanations. C'est un puissant guerrier, qui
combat les ténèbres ; il est cette puissance que la sombre meute tente de
détruire.

        399. La croissance et le déclin de l'énergie psychique sont
conditionnés par divers facteurs. Comprenez que le plus important est la
qualité réelle de l'esprit du porteur d'énergie. Pour un esprit ardent, même
lors du plus grand déclin d'énergie psychique, la réserve n'est jamais
totalement épuisée. L'esprit terrestre, lui, s'ancre principalement dans les
énergies les plus basses, qui engloutissent aisément de petites quantités
d'énergie psychique, puisque ce Feu supérieur est produit par la tension des
centres supérieurs, par les aspirations et impressions élevées. L'énergie
psychique se cristallise, peut-on dire, au cours du déclin mais l'esprit
ardent est capable d'enflammer ces cristaux par la tension du cœur. Un
transport de l'esprit peut révéler le potentiel de la réserve d'énergie
psychique. C'est pourquoi l'esprit ardent n'épuisera jamais sa réserve.
Celle-ci peut s'embraser lors de l'inflammation des centres. Elle peut
pratiquement disparaître lorsqu'elle est dépensée lors de batailles et
d'émissions à grandes distances, mais ce cristal sacré ne peut totalement
disparaître. Son action modifie seulement son rythme et ses propriétés,
ainsi que sa tension.

        400. La réserve d'énergie psychique est inépuisable, au cours des
efforts spirituels sa force se multiplie. Au moment de l'aspiration
spirituelle, cette énergie devient impulsion constructrice pour obtenir de
nouvelles forces. Les propriétés de cette énergie ardente sont donc
diverses, son potentiel surpasse toute autre énergie parce que la vie qu'elle
contient peut toutes les transmuer. De par son activité, l'énergie psychique
peut surmonter chaque opposition, si elle est dirigée consciemment. La
source s'épuise seulement lorsqu'un effort conscient ne la soutient plus. Par
l'accomplissement de l'esprit, par l'imprégnation de feu, cette source de vie
ardente et sacrée intensifie toutes les fonctions vitales.

        401. Le cristal d'énergie psychique peut disparaître durant de grandes
tensions. Cette condition temporaire ne signifie pas extinction, car la
tension extérieure s'ajoute à l'ardeur spirituelle et le potentiel du cristal
s'exprime dans le feu qui jaillit de la semence même de l'esprit. L'énergie
psychique donne aussi forme au corps subtil. Lorsqu'elle stimule une
énergie, celle-ci en retour stimule le corps subtil. La clairaudience par le
feu dépend de l'état de l'énergie psychique. Vraiment, prêtez attention à
chaque utilisation de cette énergie psychique, et souvenez-vous qu'une
seule et même source de cette énergie crée à distance et sur tous les autres
plans. Ainsi devrait s'affirmer la source ardente, car en elle joue la
dynamique du Feu.

        402. Les moyens d'activer l'énergie psychique sont très divers. La
pensée exaltée ou la joie de l'aspiration, les transports de l'esprit et toute
imprégnation de puissance multiplient les expressions d'énergie psychique.
Précisément, c'est de l'intérieur que cette source sacrée se régénère. Durant
de grandes agitations ou de graves maladies, le cristal d'énergie psychique
peut s'emplir d'une puissance nouvelle grâce à ces énergies que nourrissent
les centres supérieurs et les sentiments élevés. Par conséquent, la foi,
orientée vers la Source de Lumière, accomplit vraiment des miracles.

        403. Au cours de l'éveil des centres, vous pouvez observer différentes
imprégnations d'énergie psychique. La transmutation par le feu absorbe et
condense les cristaux d'énergie psychiques. Le travail des centres absorbe
toutes les énergies et, après maturation, les cristaux, se condensant avec de
nouveaux composants, apportent leur contribution. Ces imprégnations se
manifestent dans diverses fonctions des centres. L'énergie psychique se
distingue aussi par sa qualité ; son raffinement peut imprégner les
expressions supérieures des fonctions vitales que différentes qualités
intensifient à divers stades. Tout comme le Feu créateur se diffuse à
travers tout l'Univers, l'énergie psychique passe par de nombreux stades en
s'affinant. La puissance créatrice provient de la force de l'énergie
psychique dans la mesure où elle réalise son potentiel. Le développement
des forces spirituelles déploie le potentiel de l'énergie psychique.

        404. L'énergie psychique s'exprime également sous d'autres formes et
peut se transmettre au moyen d'un courant magnétique. Ce type de
transmission se réalisera uniquement lorsque courants et auras auront été
harmonisés ; lorsqu'il se produit des frictions, ces chocs extérieurs
engloutissent l'énergie. Ces absorptions peuvent être causées par toute
sorte d'action allant du vampirisme jusqu'à la destruction consciente. Les
pensées qui imprègnent l'atmosphère peuvent, soit stimuler l'énergie
psychique, soit la détruire. Le Feu spatial contient ces cristaux. L'aura des
lieux où surviennent irritations ou actions créatrices est souvent imprégnée
des cristaux correspondants. La qualité de l'énergie imprègne l'espace.

        405. L'énergie psychique intensifie les centres au cours de leur
transmutation. Une tension dans un centre diminue naturellement l'influx
d'énergie psychique vers les autres centres, d'où une impression de
déséquilibre. L'énergie psychique acquiert une qualité particulière après la
transmutation. Le contact avec les Feux cosmiques exerce une puissante
influence, et l'énergie psychique est alors soumise à une plus grande
tension. Ceci permet à l'esprit de l'employer consciemment lors des
émissions. La tension des centres se révèle comme une grande
transmutation de l'énergie psychique.

        406. L'imprégnation des centres par le Feu supérieur intensifie
l'énergie psychique. Lorsque le Feu des centres fait rage, l'énergie se
trouve, elle aussi, dans un état d'extrême tension. Equilibrer ces forces
ardentes après la transmutation produit un nouvel embrasement des
centres. La stimulation de l'énergie psychique s'effectue conformément à la
transmutation. Les centres rassemblent en eux-mêmes les cristaux
d'énergie psychique qui montrent la puissance de la transmutation. L'Agni
Yogi fait preuve d'une grande tension d'énergie qui crée en conformité
avec le Feu spatial. Le trésor d'énergie psychique est une puissante
panacée. Lorsque l'esprit cherche à transmuer les centres, la conscience
accomplit une action-feu.

        407. Il ne nous est pas toujours possible de savoir immédiatement où
un courant d'énergie psychique a été dirigé. Il nous est impossible de juger
d'emblée de la justesse de l'effort lorsque des courants vont dans des
directions différentes et révèlent une influence identique, car la dépense
d'énergie psychique pour des actions créatrices émane d'une source unique.
Le courant d'énergie psychique se reflète dans le cœur et dans tout
l'organisme, il est donc difficile à tout moment de déterminer la direction
dans laquelle il dépose ses imprégnations. L'angoisse du cœur peut
provenir de nombreuses causes, ne l'attribuez pas seulement au poids des
manifestations pesantes de la vie, car la cause peut être tout autre.
Lorsqu'un courant d'énergie psychique est émis dans l'espace, l'angoisse du
cœur est inévitable. Discernez soigneusement ces actes qui font des
merveilles et ne les prenez pas pour des pressentiments.

        408. Le Feu de l'esprit intensifie particulièrement l'énergie psychique
dirigée. La tension de la volonté multiplie l'abondance et les forces de cette
énergie. Dans la vie, on voit que l'énergie psychique sous tension résiste et
surmonte différents obstacles. Des courants de cette énergie sont capables
de magnétiser l'atmosphère environnante dans une mesure telle qu'il
s'établit, à l'entour, une sorte de courant ardent qui fracasse tout assaut
d'énergie néfaste. La tension consciente de l'intrépidité est une excellente
armure. L'application consciente de ces imprégnations érige un mur de feu
qui protège la position affirmée. Le pouvoir créateur de l'énergie
psychique est infini.

        409. La conscience intensifie les ressorts requis pour fortifier l'énergie
psychique. Pour cela, il faut un discernement très subtil, car la conscience
subtile fait usage de forces créatrices sous tension, tandis que la conscience
grossière et l'esprit de destruction orientent ces ressorts vers de sombres
manœuvres. L'énergie psychique, entre des mains humaines, est une arme
terrible.

        410. Pendant les éclipses cosmiques, les forces noires stimulent et
renforcent leurs actions, car l'équilibre est perturbé et c'est précisément à
ce moment, profitant du déséquilibre, que les sombres entités manifestent
leur force. Les éclipses cosmiques accentuent particulièrement les
événements, aidant les forces provocatrices à se manifester. La bataille
s'accroît, les événements s'accélèrent ; l'obscurité s'épaissit, mais la
Lumière conquiert et la nouvelle Etoile scintille de mille feux.

        411. L'état de l'humanité privée de sa réserve d'énergie psychique
s'exprime clairement dans les événements qui soulignent l'affrontement
des Forces de Lumière et des ténèbres. Tous les courants sont si
évidemment tendus dans diverses directions, ce qui indique combien la
source d'énergie psychique imprègne peu les peuples. Certainement, la
mort spirituelle, l'épuisement de l'énergie psychique, la destruction des
aspirations supérieures, tout ceci dénote l'état dans lequel se trouve
l'humanité. L'effort vers des accomplissements supérieurs donne des ailes
à l'esprit et stimule la réserve d'énergie psychique. Bien sûr, l'énergie
psychique, telle une flamme, a besoin d'application pratique, c'est pourquoi
le stimulus ardent se révèle être un si puissant accumulateur d'énergie
psychique.

        412. Impossible, certes, de construire avec pusillanimité, celle-ci
apporte partout la dissolution. Une construction intense exige un effort
extrême, il y a soit victoire complète soit pusillanimité indigne. Si
l'intellect humain pouvait comprendre à quel point les demi-mesures et les
compromis sont nuisibles, la construction s'opérerait différemment. Mais
l'humanité souffre de terribles plaies et il Nous faut transpirer sang et eau
pour prendre des mesures correctives. C'est sous cette tension que travaille
la Hiérarchie de Lumière. En vérité, Notre front est couvert d'une sueur de
sang.

        413. Les transports de l'esprit ou de soudains revers sont également
efficaces pour susciter l'afflux d'énergie psychique. Ce phénomène
s'explique aisément au cours des transports de l'esprit, mais lors d'un
revers, apparaissent de nombreuses raisons subtiles. La confusion
intérieure empêche évidemment de condenser l'énergie psychique pour
l'action. Par l'audace de l'esprit, l'énergie psychique peut jaillir telle une
flamme puissante, formant un bouclier contre l'assaut du mal. Exercezvous
à concentrer l'énergie psychique et découvrez que la volonté sous
tension est capable d'en stimuler une partie. La lâcheté, évidemment, éteint
l'énergie psychique qui était disponible. Développez donc une réserve
d'énergie psychique, aiguisez l'audace : de cette source jaillit tant de
puissance !

        414. Le cœur, particulièrement, intensifie l'énergie psychique, et toute
expérience du cœur se reflète sur la réserve d'énergie psychique. On peut
parler de la mort chimique d'un homme lorsque sa réserve d'énergie
psychique est épuisée. On peut parler de résurrection lorsqu'elle commence
à s'accumuler. Par un examen subtil des méthodes d'utilisation, il serait
possible de découvrir des moyens d'intensifier l'énergie psychique, mais
pour cela il faudrait connaître l'état spirituel des êtres. Seul un stimulus de
feu active une composition ardente d'énergie psychique. En combattant les
maladies, vous pouvez focaliser l'énergie psychique comme un puissant
facteur de guérison. Par la purification de conscience, vous pouvez
intensifier les forces de l'esprit, elles se révèlent alors comme puissances
motrices de l'espace. Dans le cœur se trouvent les ressorts de l'ardente
résurrection de l'énergie psychique.

        415. L'esprit qui réalise dans la vie la puissance de la tension de
l'énergie psychique peut compter sur la force de cette dernière au moment
du passage dans le Monde Subtil. Notre corps subtil se nourrit de ces
imprégnations et les fluides d'énergie psychique forment le corps subtil.
Par la transmutation des centres, cette énergie agit avec une force
redoublée et les centres rassemblent ces puissants fluides pour fortifier le
corps subtil. Lorsque, grâce à des sentiments élevés, s'accumule l'énergie
psychique, le corps subtil en transmutation s'imprègne des énergies
ardentes de manière correspondante. Il est donc important d'intensifier ses
forces par une compréhension profonde de la puissance de l'énergie
psychique. L'action de l'énergie ardente intensifie toutes les manifestations
ultérieures de la vie.

        416. L'énergie psychique pénètre tous les tissus, établissant l'équilibre
dans tout l'organisme. Lors d'une maladie, elle se retire d'un centre,
affaiblissant le fonctionnement des glandes. Elle est ensuite attirée vers les
centres qui sont capables de soutenir et de maintenir l'équilibre. Les
glandes en dépendent tellement ! Le gonflement glandulaire peut
s'expliquer comme un retrait d'énergie psychique. Plus faible est l'afflux
d'énergie psychique, plus net est le gonflement glandulaire, parce que le
développement physique s'effectue sans contrôle. Donc, toutes les
tumeurs, jusqu'au cancer, peuvent être attribuées à un retrait d'énergie
psychique. L'équilibre spirituel peut aider à éradiquer nombre de maladies.
Plus le retrait d'énergie psychique se prolonge, plus les maladies seront
malignes.

        417. L'équilibre dans la croissance de l'énergie psychique peut se
réaliser de différentes manières, et la principale sera la discipline
spirituelle. Lors d'un assaut par les forces hostiles, observons qu'un
transport spirituel commence à focaliser l'énergie psychique, et le
processus de concentration des manifestations ardentes se multiplie.
Peuvent aussi se produire des attaques où toute la réserve d'énergie
psychique semble épuisée. Ceci est habituellement lié à l'incapacité de
lever l'épée ardente de purification. Entre tous les phénomènes de la
croissance cosmique de l'énergie psychique, distinguez la croissance
interne, particulièrement lorsqu'elle est accentuée par l'activité propre des
centres. L'état des centres ardents correspond à ce pouvoir Cosmique qui
condense le prana. Le Macrocosme et le microcosme s'expriment dans
l'action du feu. Par la transmutation ardente, les propriétés des centres
arrivent à ressembler aux plus subtiles manifestations du Cosmos. Par
stimulation de l'énergie psychique, le cœur devient tel un soleil.

        418. Les courants de l'espace sont soumis à l'influence de l'énergie
psychique. Selon son orientation, la volonté peut stimuler ou réfréner les
courants. Les courants de l'espace sont de subtils conducteurs de notre
énergie psychique. Diverses expériences avec de puissantes émissions sont
possibles. Tout comme l'énergie psychique tendue rend invulnérables les
courants dans l'espace, l'énergie psychique affaiblie éparpille des fils
brisés. L'esprit et le cœur en sont de puissantes sources de condensation.

        419. Lorsque l'énergie psychique se propulse dans l'espace, il se
produit une stimulation mutuelle de courants, ce qui crée une puissante
impulsion. Lorsque l'esprit se tend, émettant de l'énergie psychique,
dirigeant toutes ses forces vers un but unique, les courants de l'espace
répondent à cette tension, et l'harmonie se produit par la voie d'une
stimulation mutuelle. Les harmonies entre courants sont les canaux
capables d'isoler les émissions d'énergie psychique ; c'est pourquoi Nous
disons que l'esprit joue sur les courants de l'espace. Chaque imprégnation
ardente des centres est un résonateur puissant de l'espace. Les courants
sont soumis à ces puissantes stimulations mutuelles. Une aura
harmonieusement unifiée, accomplit vraiment des miracles. Vraiment,
l'esprit joue sur les courants de l'espace.

        420. L'esprit joue sur les courants de l'espace dans diverses conditions.
L'imprégnation de l'espace par l'énergie psychique, lors d'émissions à
distance, intensifie les courants de l'espace. Au cours de la purification de
l'espace, les courants sont aussi tendus par l'énergie psychique. Une
attitude consciente envers les processus de cette énergie révélera de
magnifiques possibilités, car il sera possible d'établir une activation
mutuelle entre l'énergie psychique et les courants de l'espace. La créativité
de pensée s'imprègne de ces tensions mutuelles en conformité aux
conditions cosmiques et à l'état spirituel. Dans ses manifestations, la
puissance de l'énergie psychique est illimitée.

        421. Le cœur gouverne l'énergie psychique. Le cristal peut multiplier
sa force, qui est imprégnée d'énergie ardente Dans l'effort pour stimuler
l'énergie psychique, discernez avec subtilité les impulsions qui créent
réellement, parce que la tension de l'énergie psychique dépend de la qualité
de l'impulsion. L'intrépidité et l'effort ardent pour l'accomplissement
produiront des cristaux d'énergie psychique. Ces cristaux, composés des
substances les plus ardentes, se dissolvent difficilement. Par conséquent,
les centres de feu ne se révèlent qu'à l'esprit intrépide, connaissant la
puissance de l'ardente aspiration à l'accomplissement.

        422. Des courants harmonieux forment des canaux dans l'espace qui
permettent aux émissions de parvenir à leur destination. Par ces canaux, on
pourra émettre de l'énergie psychique et les courants s'intensifieront en
proportion. Les Feux spatiaux peuvent s'unifier aux émissions de l'esprit.
Des courants harmonisés créent puissamment. L'énergie psychique
imprègne toute structure. On peut dire, en réalité, qu'intensifier l'énergie
psychique en un transport ardent équivaut à affirmer la construction. Les
puissants leviers du pouvoir créateur sont enfouis dans le cœur et la
créativité dépend de ce soleil des soleils.

        423. Il n'est pas rare qu'un miracle ardent se cache dans le cœur, seuls
de continuels efforts peuvent le révéler. Le Feu pur flamboie brillamment
lorsque éclate la joie que procure un miracle. Ne supposez pas qu'il soit
possible de parvenir au but à travers une simple récollection temporaire.
Le Feu pur, sans scories, resplendit lorsque tout s'emplit d'aspiration.

        424. Il est demandé : qu'est-ce qui retarde le plus tout progrès ?
Répondez : précisément, l'absence de magnanimité. Aucun
accomplissement créatif, aucune coopération, en fait aucune communauté
n'est viable sans magnanimité. Observez que la magnanimité rend le labeur
dix fois plus facile et, semble-t-il, rien ne pourrait être plus simple, au
cours d'un travail inspiré, que de souhaiter seulement le bien et la réussite
de son voisin !
La joie est le résultat du travail accompli. La joie est une grande aide.

        425. Voici un disciple qui se hâte, portant un calice rempli de
possibilités ; s'il trébuche, violant les lois de confiance et de magnanimité,
qu'advient-il des possibilités ?

        426. La force se trouve uniquement dans l'unité. Ce fait est connu
depuis des temps immémoriaux, les hommes ont pourtant toujours
transgressé cette loi. L'unité, précisément, est nécessaire pour accomplir
une tâche difficile. Si l'humanité le voulait, elle accomplirait des miracles
par un effort unifié. Mais les petits efforts sporadiques pour sauver la
planète sont bien faibles. Nous sommes obligés à nouveau de rappeler la
nécessité de l'unité.

        427. La victoire en esprit prédétermine le résultat Voilà pourquoi, à la
base, il est si important de trouver l'approche juste. Tant de force et de
temps peuvent être gagnés, tant de peines peuvent être évitées.

        428. Les grands Compagnons ardents sont la beauté et la joie de la
planète. L'humanité doit gratitude à ces collaborateurs.

        429. L'humanité doit étudier plus soigneusement sa pensée. Elle doit
établir, dans les écoles, la science de la pensée, non comme psychologie
abstraite, mais comme fondements pratiques de la mémoire, de l'attention
et de la concentration.
En réalité, à côté des quatre branches de la science de la pensée déjà
citées, de nombreuses qualités exigent d'être développées : clarté, rapidité,
pouvoir de synthèse, originalité, entre autres. L'irritabilité peut aussi se
soigner. Si une petite partie des efforts fournit dans les écoles pour le sport
était allouée à la pensée, les résultats seraient bien vite étonnants.
Certes, les vies et les paroles des héros et des grands compagnons
doivent être rendus célèbres dans toutes les écoles.
Tout comme l'obscurité est absence de lumière, l'ignorance est
absence de connaissance.

        430. La nécessité de la concentration a souvent été évoquée. Face à de
constants problèmes, la concentration est une qualité indispensable pour
les collaborateurs. Faites preuve de concentration également dans les petits
travaux.
Dans l'antiquité, la concentration était considérée comme une qualité
première. Tous les Enseignements ont parlé de la concentration, la
considérant comme indispensable.

        431. La grandeur du Cosmos est si peu réalisée ! Au mieux, les
hommes parlent de la chaleur du soleil. Mais le système solaire dans le
Cosmos est comme un atome dans le soleil !

        432. L'influence cosmique s'exerce et s'accroît constamment, mais
l'adaptation de la Terre à celle-ci se dégrade. Notons que les savants
commencent à reconnaître les effets des courants cosmiques. Ne nous
étonnons pas si, dès lors, ils deviennent plus puissants ! Les radiations des
cieux, y compris l'arc-en-ciel, ont une grande importance pour
l'environnement. Mais Je parle précisément de manifestations qui ne sont
pas soumises aux mesures des appareils du temps présent.
Le feu souterrain gronde, mais les savants font si peu attention à cette
circonstance significative ! Une véritable étude, en fait, doit dépasser
l'enregistrement mécanique de répercussions de force.

        433. De nouveaux événements mondiaux, inattendus, menaçants sont
sur le point d'apparaître. Soyez particulièrement attentifs à l'inattendu dans
l'époque qui approche.
En comparant le monde des années vingt avec le monde actuel et en
appliquant le même taux de progression au futur, la difficulté des hommes
à se former une idée de l'avenir du Monde devient évidente.

        434. Le Monde Nouveau se trouve dans de nouvelles conditions et
requiert de nouvelles actions. Impossible d'aborder le Monde Nouveau
avec les anciennes méthodes, par conséquent, J'appelle à régénérer la
conscience.
Le Monde Nouveau glace les uns de terreur. Le Monde Nouveau en
consterne d'autres par le travail qu'il implique. Le cœur de certains palpite
à la mention du Monde Nouveau : cherchez ces derniers.

        435. Les hommes comprennent difficilement la nature ardente des
choses. Toute pierre regorge de feu. Tout arbre est imprégné de feu. Toute
falaise est comme un pilier de flamme. Qui le croira ? Aussi longtemps
que les hommes ne réalisent pas le fondement ardent de la nature, ils ne
peuvent approcher certaines énergies. Réaliser, confirmer ou même
admettre le Feu a une grande importance. Le Feu peut être évoqué comme
source de lumière ou de chaleur, mais un tel concept diminuera seulement
la grandeur du Feu. Par la radiante de chaque objet, les Mondes se relient.
Peu de gens sont convaincus de la réalité de cette radiante. Le séjour dans
les ténèbres empêche de comprendre la Lumière.

        436. L'ardeur des actions est si peu comprise ! Les hommes supposent
que l'ardeur implique cris et mouvements impétueux, en fait, le Feu
s'exprime de façon complètement différente. Souvenez-vous que
l'expression et l'accomplissement de certains vœux ne se sont pas du tout
conformés à la grossière compréhension humaine. Le désir le plus bruyant
et le plus éploré ne s'est pas accompli, la pensée calme s'est vue réalisée.
Le Monde de Feu est fort éloigné des demandes terrestres. L'élément feu
est si subtil qu'il est en accord avec l'énergie de la pensée. Un mot déjà
peut empêcher l'accès du Feu. C'est pourquoi les anciennes invocations
étaient basées sur le rythme, ce n'est que plus tard, au cours du temps,
qu'elles ont été perverties par des cris et des grognements. Ce qui était
indiqué, était la prière du cœur. On s'unit plus rapidement avec le Feu
suprême dans le silence qu'à l'aide d'une requête verbale. A partir de toutes
les manifestations de la vie, apprenons à approcher le Feu suprême.

        437. L'intuition et le soi-disant instinct relèveront du Monde de Feu.
Les hommes ne s'intéressent pas à la question de savoir pourquoi seules
certaines personnes sont douées d'instinct. Dans un appareil révélant son
ardeur, il est possible d'observer également le don d'intuition. Les
oscillations du pendule dénotent la connaissance directe, en d'autres termes
l'ardeur. Il n'est pas rare que Nous parlions de la même chose avec
différentes expressions. Il n'est pas facile de fixer dans la conscience le fait
qu'une ardeur aussi distante est proche de toute vie.

        438. Les clairvoyants ne voient pas sur commande. Le disciple
comprend que les conditions de réceptivité supérieure ne peuvent
s'exprimer dans un langage grossier. Le disciple atteint une étape
supérieure de développement lorsqu'il commence à apprécier chaque
chœur supraterrestre. Cependant tout en s'envolant dans le Supraterrestre,
le disciple n'abandonne pas la Terre. Une telle conjonction s'appelle un
juste feu. Sa flamme s'élève sans fléchir. Peu d'entre vous sont capables
d'élever un tel poids. Comment s'envoler sans briser le lien avec la Terre ?
Cela ne signifie-t-il pas élever avec soi la Terre entière ? Comment
comprendre cette impossibilité ? Lorsque l'on réalise le fondement ardent
de tout ce qui existe, il n'y a plus ni gravité ni poids ni rien de tel. En
pensant davantage au Monde de Feu, on devient capable de soulever des
montagnes. Souvenez-vous de la loi de comesure.

        439. Qui s'est préparé à prendre son envol ? Seul celui qui n'a pas
rabaissé sa dignité ardente. Rares sont les Porteurs de la Terre. Les
hommes s'arrangent pour oublier les Géants qui la soutiennent. Avec quels
mots, sous quelles formes est-il possible de rappeler à l'esprit la nature des
choses ? Nous ne Nous lasserons pas de le répéter.

        440. L'expression du Monde de Feu est connue sous le nom d'énergie
psychique. Les hommes le comprendront plus aisément ainsi. Chacun
admettra qu'il existe en lui quelque chose pour laquelle il n'y a aucun nom
dans aucune langue. La force ou l'énergie seront plus rapidement acceptées
qu'une étincelle ardente L'humanité s'oppose avec force au Feu. Le Feu
brûle sans créer ; du moins, c'est ce qu'elle croit. Donc, nommez-le d'abord
énergie psychique, et ne parlez du Feu qu'à une conscience développée. Il
est plus admissible de dire que le musc, le phosphore ou l'ambre sont
proches de l'énergie psychique que de dire qu'ils sont proches du Feu. La
considération primordiale en toute chose est de ne pas créer d'obstacles.

        441. Le Monde de Feu pénètre facilement la conscience de celui qui
côtoie les minéraux, puisqu'il est constamment environné des étincelles des
corps solides. Sa conscience saisit plus aisément et plus graphiquement le
Feu de l'espace.

        442. Les sécrétions humaines sont trop peu étudiées. Elles peuvent
évoquer tellement de facettes de l'énergie psychique ! Nous avons déjà
parlé du remarquable contenu de la salive. Elle peut donner les mêmes
indications que les photographies de radiations. Il suffit d'isoler les divers
constituants de la salive humaine pour en voir les différentes
modifications. De plus, on notera parfois un facteur indéterminable dans sa
composition, un facteur évoquant l'énergie psychique. Dans certains cas
particuliers, on peut en tirer une déduction significative. La coopération
d'un médecin observateur est tellement utile !

        443. Rappelez sans cesse le pouvoir d'observation. Il est rarement mis
en pratique, pourtant seule l'acuité d'observation permet de distinguer les
étincelles du Monde de Feu. N'hésitez pas à utiliser une grande diversité
d'expressions pour rappeler aux amis le pouvoir d'observation.

        444. Réfléchissez au fait que les traîtres n'échappent pas au karma. Il
ne s'agit pas là de vengeance, simplement la justice est irrévocable.
Comprenez que le karma revient comme un boomerang et frappe
inopinément. Soyez un ferme guerrier. Au cours de Mes vies, J'ai rarement
été tué, car je l'ai évité par vigilance. Préservez Moi donc dans votre cœur
comme un talisman. La confusion ne convient pas au Monde de Feu.

        445. Tout se construit d'abord dans le Monde de Feu, puis se condense
dans le corps subtil. Tout ce qui est créé sur Terre n'est que le reflet du
Monde de Feu. Gardez fermement à l'esprit cet ordre de création. Les
hommes doivent savoir qu'une grande partie de ce qui a été créé dans le
Monde de Feu ne s'est pas encore condensé dans les limites terrestres.
L'ignorant juge selon l'apparence terrestre, mais le sage sourit, connaissant
la réalité. Cet ordre dans la création est simple mais difficilement
intelligible aux ignorants. Ils savent pourtant que l'on fabrique les statues
en déversant une masse en fusion ardente dans une forme fragile.

        446. Une grande part de ce qui n'a pas encore atteint la solidité
terrestre est déjà achevé dans le Monde de Feu. Les voyants discernent
donc ce qui doit être, même si cela est encore invisible à l'œil de la vision
limitée. Pour la même raison, beaucoup de sombres scories se forment
autour des manifestations significatives. Les hommes comprennent parfois
qu'un bien particulier est, si l'on peut dire, frappé d'un mal particulier. La
coulée des métaux évoque la transfusion des décisions ardentes dans des
formes terrestres.

        447. Le Monde de Feu est attiré en spirale par les événements qui ont
lieu sur Terre. Peu d'entre vous saisissent pourquoi existent certains
intervalles inéluctables entre les décisions ardentes et leur incarnation
terrestre. Le facteur principal est l'ardeur de la structure primordiale.

        448. Si un psychiatre recensait des cas de maladies peu connues, il y
percevrait indubitablement des points de contact avec le Monde de Feu. Si
un neurologue recensait les faits concernant des phénomènes
inexplicables, il contribuerait à l'étude de l'énergie psychique. L'appareil de
notre physiologue de Calcutta peut, lui aussi, fournir des indications sur
cette énergie. Différentes dénominations sont utilisées, pourtant le sens en
est le même. Les hommes n'aiment pas s'en tenir à des termes déjà
existants et se compliquent ainsi la tâche.

        449. Réfléchir aux causes véritables signifie déjà entrer en contact
avec le Monde de Feu. Ainsi fortifiez la vision juste des causes des
manifestations cosmiques. L'esprit humain n'y participe-t-il pas ? Il est
particulièrement utile d'observer la conduite de ceux à qui assistance a été
rendue. Quiconque a rejeté St Germain eut une sombre destinée.
L'assistance rejetée se transforme en un énorme fardeau – telle est la loi.

        450. Les hommes étudient les causes d'infection, les propriétés du
sang et du sperme, ils oublient complètement que l'énergie psychique se
trouve à la base de ceux-ci. Elle préserve de l'infection ; elle se trouve dans
les propriétés des sécrétions. Inutile de prendre en considération un résumé
mécanique de l'information recueillie si l'on n'accorde aucune attention à la
participation de l'énergie psychique. Les hommes nomment "afflux de foi"
une certaine immunité, et non sans raison un état d'extase s'appelle la
radiante du Monde de Feu. Une telle radiante protège de l'infection. Elle
purifie les sécrétions, elle sert de bouclier. La joie et l'exaltation sont la
meilleure prophylaxie. Celui qui connaît le ravissement de l'esprit s'est
déjà purifié de nombreux dangers. Le médecin ordinaire, lui-même, sait à
quel point se modifient le sang et les sécrétions. Peu d'hommes relient ce
fait à l'état spirituel.

        451. Ne soyez pas esclaves des statistiques ; elles peuvent induire en
erreur. Il n'y a pas si longtemps, le niveau mental était calculé d'après les
dimensions du crâne. L'énergie psychique a été largement oubliée.

        452. Le Monde de Feu ne peut s'étudier sans examiner comment se
conduit un homme dans les périodes de soi-disant malheur. L'esprit
préparé dit : nous vaincrons, et il revêt son armure ardente. L'esprit
pitoyable se décourage et admet ainsi une grande infection. Ne croyez pas
inutile de répéter cette simple vérité, la majorité en a besoin.

        453. Souvent, les hommes ne comprennent pas la nécessité de
l'imagination. Sans elle, comment se représenter l'imminence des Images
de Feu ? Tout prend naissance dans le Feu et se refroidit dans la chair. A
partir du Monde dense, soyez capables d'imaginer le chemin vers la
germination ardente. Seul ce genre de représentation intrépide rend le Feu
non-consumant.

        454. La conception ardente conduit à simplifier l'essence même de la
vie terrestre. Il en était ainsi quand le Feu a commencé à se condenser en
formes perceptibles. Apprenez à comprendre les allusions à la transition
inverse : le feu dans le dense, le dense dans le feu.

        455. Certaines formes sont invisibles et ne peuvent être détectées par
l'œil. Comprenez ainsi de nombreuses gradations d'images.

        456. Le lien hiérarchique est l'une des manifestations du Monde de
Feu. En fait, seuls les cœurs ardents sont capables de comprendre la
signification d'un tel lien ; eux seuls perçoivent le réseau tissé par ce lien
qui maintient l'ordre du Monde. Inlassablement le chaos attaque ces liens.
En plus du chaos dissolu, les forces du mal tentent aussi de rompre et de
déchirer les fils. Acceptez ces batailles comme inévitables. Seule la
compréhension du conflit donne le véritable courage. La victoire est
accordée à celui qui sait précisément ce qui doit être sauvé. Déjà, le lien
hiérarchique est en soi la plus grande Victoire. Soumettons-nous à ce lien
et apprenons à l'aimer comme le seul Bouclier.

        457. Trahir c'est d'abord violer la Hiérarchie. C'est un acte
inadmissible qui ouvre la porte aux ténèbres. Si chacun des livres
mentionne la trahison, cela signifie que cette monstruosité doit être saisie
sous tous ses angles. Elle peut se révéler au cours de l'Appel et de
l'Illumination, sur le Nouveau Chemin, au sein du Feu et de l'Infini ; elle
peut frapper la Hiérarchie, blesser le Cœur, et même se battre avec le
Monde de Feu. La vipère de la trahison peut ramper sur tous les sentiers, il
faut partout la mettre en déroute.

        458. Toute unité bienveillante est souhaitable. Mais ce n'est pas une
unité si elle tient à un fil pourri. Si un criquet peut perturber une structure,
cela signifie que l'aspiration était faible. Au sein de la bataille ardente, une
unité inviolable est impérative ; c'est seulement ainsi que se dresse un
monolithe. Ces monolithes sont indispensables.

        459. Dans les anciens Enseignements, le Monde de Feu était bien plus
souvent mentionné qu'à présent. Les peuples ont un concept du Feu, non
comme élément supérieur, mais comme circonstance banale. La science et
les dernières découvertes proclament une grande part de la puissance du
feu. Par quels chemins reviendra la connaissance du Monde de Feu, peu
importe. Dans l'évolution, elle doit se révéler comme base du progrès
ultérieur.

        460. Ne parlez pas d'une chose en l'isolant entièrement de ses
antécédents. Les anneaux en spirale doivent presque se toucher les uns les
autres pour soutenir la spirale. Introduisez donc la nouveauté d'une
manière presque imperceptible ; ce n'est pas une catastrophe si quelqu'un
dit : c'est ancien ! La nouveauté sera acceptée plus aisément. Souvent vous
pouvez vous référer à la base ardente de toutes les découvertes. Quels que
soient les noms qu'on leur donne, l'essence est la même. Tant de
contretemps proviennent d'obstination en matière d'appellations !
N'insistez donc jamais sur un nom particulier.

        461. Imaginez un homme qui, par la voie de la science, a mis le doigt
sur la présence d'une substance ardente, mais qui n'a pas l'imagination de
l'amener dans la vie. Quel aveugle infortuné ! Il a entendu des voix
supraterrestres, mais l'espace demeure vide pour lui Précisément, il n'arrive
pas à réaliser qu'il est tel un aveugle au milieu d'un amphithéâtre bondé,
prenant le chuchotement de la foule pour le murmure des vagues. Nul ne
peut le convaincre qu'il se trompe. Les hommes considèrent que des
moyens mécaniques de connaissance sont amplement suffisants, mais ces
moyens ne les conduiront pas à transformer la vie.

        462. Ceux qui essaient de décrire la réalité par des points lumineux
ont raison. Ils suscitent la conscience de la plénitude de l'espace.

        463. L'intellect n'aime pas le feu car il est toujours en lutte avec le
cœur. L'intellect n'aime pas la sagesse car il craint l'Infini. L'intellect tente
de se limiter par des lois car il ne peut se fier aux envols audacieux. Il est
pourtant possible de découvrir le principe terrestre et aussi les envols dans
le Monde de Feu.

        464. Toute solennité est déjà union avec le Feu. Qui peut alors vous
vaincre ? Contre Nous, rien ne résiste. Pourtant, Nous aimons la bataille,
sinon elle se transformerait en tourment. Essayez de découvrir une
patience plus grande que la Nôtre ! Les ténèbres sont impatientes ; en cela
elles sont finies. Le labeur est en toutes choses et la bataille est déjà
affirmation du labeur. L'affirmation est courage, c'est pourquoi Nous Nous
en préoccupons tant.

        465. Qui peut avoir des visions ? Celui qui les admet et dont le cœur
les supporte. Les visions ardentes ne sont que très rarement supportables.
Même les corps subtils inspirent la terreur. Les hommes ne devraient pas
déplorer l'absence de ces visions. La moindre approche les emplit déjà
d'effroi, mais aucun des êtres de bonté n'effraiera. Bien au contraire, ils
protégeront contre les mauvaises entités. Le monde dense n'a pas
l'habitude de percevoir le feu.

        466. Déjà, diverses sociétés se réunissent dans le but de se familiariser
avec le Monde Subtil. D'ordinaire, les membres présents ont peur et
réduisent ainsi les phénomènes. La peur éteint le feu. Il est temps de
s'accoutumer au Monde Supraterrestre. La peur s'étend dans toute l'aura et
se répercute à distance. Celui qui a peur affaiblit déjà tous les participants.
Il faut un courage naturel. La simple suggestion du courage n'a que peu
d'effet. Gardons ceci à l'esprit, car l'audace émane d'une vaste réalisation.
Une fois cette étape franchie, elle ne vous abandonne jamais.

        467. Observez des exemples d'obsession cruelle. Les médecins
doivent pleinement comprendre une condition aussi bestiale pour savoir
mettre fin à l'infection. Il est juste d'isoler les obsédés comme des lépreux.
Certains stades obsessionnels peuvent s'avérer incurables. Le cerveau et le
cœur peuvent dégénérer sous une double pression, mais l'esprit ferme, de
bonne volonté et de solide connaissance, ne connaît pas l'obsession.

        468. Un bouleversement ébranlera à nouveau la Terre. Que les
hommes réfléchissent : pourquoi ? Un ancien conte relate : "un roi se mit
injustement en colère et sa plus belle ville tomba en ruines. Mais le roi ne
réfléchit pas à la cause de cette catastrophe, il se remit à nouveau
injustement en colère. Et la foudre détruisit ses meilleures récoltes. Même
alors, le roi ne se ravisa pas, et il devint si courroucé que la peste emporta
son peuple. Alors se mit à briller un signe miraculeux, sur lequel était écrit
'Assassin'. Le roi injuste tomba inanimé, condamné". Les anciens
connaissaient les effets de l'injustice.

        469. Ce n'est pas sans raison que les hommes considèrent les
frontières des sphères supraterrestres comme très lointaines. Nul ne perçoit
la limite exacte du Monde Subtil ; la conscience ne peut la saisir. Il en est
de même pour la limite entre le Monde Subtil et le Monde de Feu. Pourtant
ces frontières sont infiniment proches !

        470. Les ignorants méprisent l'adoration du feu mais entourent leurs
autels du feu des cierges. Certes, ils le font pour entourer le plus sacré avec
ce qui est le plus pur. La Lumière et la Puissance Suprême attirent la
conscience humaine. Il n'est pas question d'adorer le feu, mais de connaître
la qualité du pur élément créateur. Le sculpteur chérit le marbre et l'argile,
il ne les adore pas.

        471. Il fut un temps où la terre s'ouvrit et engloutit les traîtres. Qui
peut imaginer le sort cent fois pire des traîtres contemporains ? Euxmêmes
le comprennent très peu. Un dur destin ! Ce phénomène de trahison
s'accroît et la colère souterraine gronde.

        472. Un homme digne peut-il rencontrer sur sa route une vipère, un
scorpion ou une tarentule ? Certes. Plus long est le chemin, plus il en
rencontre. La différence ne tient qu'à cela : le pusillanime peut être piqué,
le courageux ne sera pas blessé. Ne croyons pas que les meilleurs
messagers passent inaperçus des sombres créatures. Rappelons à l'esprit les
nombreux exemples.

        473. Les phénomènes peuvent être subtils ou liés au monde dense. Il
n'est pas rare que les sombres entités se renforcent par la présence de
créatures denses qu'elles attirent. Peuvent ainsi apparaître des chiens ou
des chats errants, des souris ou des insectes agaçants. Les sombres entités
renforcent leur substance avec ces animaux. A plusieurs reprises,
l'Enseignement a parlé de la participation du monde animal dans les basses
manifestations subtiles. Parfois elles ne peuvent se manifester sans cette
participation. Pour l'esprit courageux, tous ces phénomènes ne sont rien.
Les tarentules peuvent ramper, cependant il est très important pour la
science de connaître les relations des animaux avec le Monde Subtil. Je ne
conseille pas de garder des animaux dans la chambre. Certaines personnes
perçoivent d'elles-mêmes le côté pratique de ces précautions vitales,
d'autres semblent, au contraire, vouloir attirer des hôtes invisibles.

        474. Disons à tous les traîtres : vous vous êtes condamnés vousmêmes.
Le sort des traîtres s'impose de lui-même. Porter la tunique d'un
traître est insupportable. Que deviennent tant de malheureux ? Ils se
déguisent en mendiants, voleurs, meurtriers. D'ordinaire, à leur compte
sont inscrites d'anciennes dettes. Les traîtres ne comprennent pas la dette
qu'ils payent. Ils portent manifestement le poids de la rétribution.

        475. Le Monde de Feu frémit sous la trahison. Ce massacre du chaos
s'oppose à tout ce qui se manifeste.

        476. Les justes concepts sont souvent murmurés mais sans véritable
réalisation. Le regard enflammé appelle très justement à l'esprit l'énergiefeu,
qui est émise dans le regard. On parle d'une ferme et chaleureuse
poignée de main ; elle rappelle très justement la même énergie qui emplit
toutes les émanations. Pourtant les hommes n'attribuent pas la puissance
du regard au Feu ; ils pensent à l'éclat des yeux ou aux muscles de la main.
Ainsi sont oubliées les définitions autrefois enseignées. Ainsi sont oubliés
bien des concepts véritables et nombre d'entre eux sont déformés. Les
hommes rabâchent simplement sans attacher de signification aux
dénominations si nécessaires.

        477. Le Monde tremble. A nouveau, les profondeurs des mers
s'agitent, mais ne sont pas prises en considération. L'échéance de
nombreux plissements sous-marins approche mais il est exceptionnel de
penser à ces processus. Si les hommes pouvaient songer aux éléments et
aux sphères supraterrestres, leur pensée se tournerait plus facilement vers
les fondements. Pourquoi seuls quelque uns pensent-ils à l'essentiel ?

        478. Celui qui a été transi et glacé apporte le froid avec lui. La mère
prévient son enfant : n'approche pas de l'homme glacial. Qui a été
réchauffé par le soleil apporte la chaleur avec lui. Chacun souhaite se
réchauffer à son voisinage. N'en est-il pas de même pour le cœur
enflammé qui est en communion avec le Monde de Feu ? Les hommes se
hâtent vers le cœur brillant pour se réchauffer, ils évitent le froid mortel ; il
en est ainsi dans toute l'Existence. La présence du Monde Supérieur est
simple et proche, mais la conscience terrestre écarte la flamme éthérée
avec des blocs de pierre.

        479. Accoutumez les enfants à détecter les courants de la chaleur
donneuse de vie. Aidez les enfants à sourire joyeusement devant la
véritable manifestation de l'Existence. Mettez-les en garde contre
l'adoration des fantômes. Les fictions sont inutiles lorsque le Monde révèle
ses structures magnifiques. Tout l'espace est empli des rayons des Mondes
merveilleux.

        480. Certains cherchent à connaître, tandis que d'autres craignent la
Lumière. Ne vaut-il pas mieux chercher la cause dans le domaine du Feu ?

        481. Rien ne revient jamais en arrière, tout aspire à l'infini. Certes, le
bonheur se trouve dans l'infini. Toute limitation est déjà un affront envers
la création supérieure. Une limitation est une prison, l'envol vers l'Infini
crée déjà les ailes du cygne. Ce terme, le Cygne, a été choisi non sans
raison.

        482. La lune est bénéfique pour un certain ordre de manifestation, en
réalité pour d'autres elle ne l'est pas. Au-delà de ses rayons réfléchis, il est
plus facile d'étudier les radiations du Monde de Feu. Rappelez aux
amoureux de la lune l'ordre peu élevé de ses rayons.

        483. Chacun sait comme il est difficile de découvrir la cause d'une
panne d'un appareil très compliqué ; quelque chose s'est faussé quelque
part et la mise en marche ne produit rien. Nul ne s'est rendu compte quand
s'est produite quelque petite négligence. Mais elle a eu lieu et il faut non
seulement arrêter toute l'opération mais aussi démonter la machine. Il en
est ainsi dans le Monde de Feu : résistez-lui avec le moindre désir charnel
et toute la relation en sera perturbée. Cependant n'inquiétez pas les petits,
sinon ils craindront cet élément. Le Feu aime le courage et l'impétuosité.
Le héros courageux ne s'abaissera pas à ces pensées charnelles.
L'impétuosité aidera à voler par-delà les sombres abîmes. Les ténèbres, les
gouffres, les sombres traîtres sont légion. Que la Lumière brille au-dessus
des ténèbres !

        484. La fermeté est un attribut du bouclier ; la force se trouve dans la
main directrice, non dans le bouclier lui-même. Le Feu est perçu par l'œil
mais se réalise dans le cœur.

        485. Réjouissons-nous de la victoire. Les hommes ne la verront pas
quelque temps, alors qu'elle est déjà là. Attendez, impatients, c'est le cœur
qui détermine la victoire, et non l'œil. Lorsqu'une structure ardente est déjà
réalisée dans le Monde Subtil, les cœurs des constructeurs peuvent se
réjouir. Les assoupis ne sentiront rien s'ils sont transportés hors de la
maison, pourtant l'espace chante déjà.

        486. Pourquoi ais-Je conseillé avec tant d'insistance de prendre des
notes chaque jour ? Pour ne pas casser le rythme. Celui qui a intégré la
valeur de la constance est déjà proche des Portails de Feu. Entraînez-vous
à la persévérance en toute chose. Ainsi se construit l'infatigabilité, ainsi se
construit l'invincibilité.

        487. Les hommes adorent parler de miracle, mais craignent toute
approche du Monde Subtil. Nous classons les hommes en trois catégories :
les personnes denses, celles qui admettent le Monde Subtil et celles qui
connaissent le Monde de Feu. Classez ceux que vous rencontrez selon ces
critères.

        488. Une année remarquable approche. Peu d'entre vous saisissent le
sens des événements actuels. Même ceux qui en comprennent le sens,
souhaitent qu'ils se déroulent selon leur imagination. D'ordinaire, chacun
formule des vœux suivant sa nature, observez les événements actuels sans
préjugé. Fixez honnêtement votre attention, sachant qu'une grande date
passe. Les colombes vous apporteront une branche d'olivier ainsi qu'une
feuille de chêne et de laurier. Nos offrandes sacrificielles ne sont pas le
fruit du hasard, elles sont la démarche du futur. Les dates de la grande
connaissance sont inaltérables. Apprenez à aimer le conflit créateur.
Sachez coller votre oreille contre terre et illuminer vos cœurs en une
grande expectative. L'ignorant peut désirer le mal, les dates tissent l'étoffe
du Monde. Apprenez à discerner. Apprenez à voler vers le pré-ordonné.
Nombreux sont les vêtements et les voiles, le sens, lui, est un. L'année préordonnée
approche.

        489. Les hommes se demandent à quoi servent de petites conquêtes
telles que léviter, marcher sur le feu, s'asseoir sur l'eau ou s'enterrer. Ces
exercices de discipline traduisent uniquement un symbole de maîtrise. Le
Monde de Feu ne s'atteint pas par une épreuve de la résistance de la plante
des pieds ou par des exercices de respiration. Seul le cœur donne accès au
Monde de Beauté. Cependant, ne critiquez pas ceux qui se consacrent à de
rigoureuses pratiques de discipline, hâtons-nous par la voie de l'exaltation
et du ravissement du cœur.

        490. Avec austérité et intensité, avec joie cependant, les sages
devraient vivre cette année sur Terre. J'affirme, Je stimule une puissante
rotation d'énergies, c'est aussi l'occasion d'éveiller les assoupis. Le Roi de
Gloire n'arrive pas en grand apparat, mais le sage entend Son pas. Laissez
les morts enterrer les morts et réjouissez-vous dans l'élaboration de la vie.
Dites aux amis : observez, observez avec acuité.

        491. Certaines personnes perspicaces disent que la fin du monde
approche. La décrivant, elles en parlent comme l'école primaire enseignait
à penser. La faute est légère, puisque, dès l'enfance, leur tête est farcie des
idées les plus distordues. Elles perçoivent cependant la fin de quelque
chose. Leur esprit a le vague pressentiment d'un changement. On les traite
de faux prophètes mais ce jugement est injuste car, à leur manière, elles
perçoivent la fin d'un monde obsolète. Seulement, elles sont incapables
d'en discerner les signes extérieurs. Certes, le moment est proche où les
écailles superflues leur tomberont des yeux et le Monde de Lumière
commencera à naître dans la joie. Les processus les plus importants
s'accomplissent qu'ils soient vus ou non.

        492. Lorsque des avertissements sont donnés, il est plus facile de
discerner les événements. Déjà quelque chose est en train de naître, mais
les foules sont occupées à se distraire. Déjà une explosion se prépare, mais
les foules courent à l'hippodrome. Les anciens voyants connaissaient
maints changements qui, à présent, sont clairs pour les historiens. Leurs
contemporains ne savaient que lapider ceux qui voyaient loin. N'en est-il
pas de même aujourd'hui ?

        493. Il est difficile de penser au Monde de Feu sans mobilité d'esprit.
Celui qui ne change pas ne peut accepter toutes les étincelles. Réfléchissez
au lien du feu avec toute manifestation de la vie. Les hommes étudient peu
l'effet et l'influence de l'électricité sur le système nerveux. Chacun peut
étudier sur lui-même la manière dont un courant électrique influe sur la
qualité de son pouls L'électricité spatiale et la magnétisation condensée
réagiront différemment. Le pouls indiquera une tension significative. En
général, ne rejetez aucune observation faite sur vous-mêmes. Les hommes
manquent de faculté d'observation alors que la connaissance de soi est
instructive.

        494. Considérez ce problème : si la longévité s'accroît et que les
maladies cessent, le taux de natalité peut doubler. Calculez la situation sur
la Terre, dans cent ans ou dans mille ans. De cette façon, vous saisirez
pourquoi certaines choses ne sont pas maîtrisées. De plus, vous saisirez
pourquoi la vie de l'esprit est placée à la base de l'avenir. L'apparition d'un
nouveau critère de mesure peut sauver la Terre. La compréhension actuelle
est particulièrement éloignée de la Vérité. L'année passée a révélé des
fossés sans précédent dans la conscience humaine.

        495. La prière est l'expression de la meilleure pensée. Toutes les
croyances prescrivent de prier le Très Haut, avec les meilleures
expressions. Il est juste de conseiller d'approcher le Très Haut avec les
pensées les plus élevées. Nous indiquons toujours la grande utilité de la
pensée élevée. A qui envoyer des pensées si ce n'est au Très Haut ? Je
conseille de ne pas perdre de temps lorsque vous pouvez parler ensemble
de l'effort vers la Lumière. Un échange cordial et inspirant multiplie la
Grâce sublime, mais jamais une pétition, ni une dispute emplie d'irritation.
Les hommes doivent apprendre à penser, ce qui signifie qu'il est juste
d'affirmer la pensée envers le Très Haut – certains clairement, d'autres
vaguement, tous cependant par le même sentier de Feu.

        496. L'enseignant qui guide ne blâmera pas le voisin rendant ainsi plus
difficile le chemin de ceux qu'il conduit. Tout instructeur se réjouit lorsque
ses disciples se hâtent et trouvent joie sur le chemin de la pensée vers le
Très haut. Inutile d'user de contrainte là où jaillit la flamme. L'action la
meilleure est celle du cœur. Protégez très soigneusement la qualité du
cœur. Cette qualité naît de nombreuses souffrances, mais le Feu du cœur
est Feu sacré.

        497. Les souffrances exaspèrent les ignorants, mais ceux pour lesquels
les grands exemples sont familiers comprennent l'amertume comme la
douceur. Ainsi la connaissance est le chemin de feu. N'est-ce pas inspirant
de savoir à quel point est proche le chemin vers le Monde de Feu ?

        498. Est-il possible de cultiver de fausses pensées ? Lorsque le jour
viendra de photographier les auras, beaucoup tenteront de remplacer leurs
pensées habituelles par quelque chose de plus beau qu'ils viendront
d'inventer. Bien sûr, les gens peuvent verser des larmes simulées. Des
individus rusés et mesquins tenteront de cacher leur nature profonde, mais
le film s'avérera très révélateur. Une expérience remarquable se produira.
La pensée hypocrite enlaidira simplement la photo, l'éclaboussant de
points noirs. Cette nouvelle ruse ne réussira pas. Une pensée sincère,
inhérente à la personne, produira des rayons nets. Les aspirations sacrées
nécessaires auront des couleurs nettes. Des progrès seront bientôt effectués
dans la photographie des auras. Mais il est difficile de réconcilier la
polarité du photographe avec la personne photographiée De nombreux
essais seront requis. Un ozonisateur sera aussi nécessaire pour purifier
l'atmosphère environnante.

        499. La spiritualité est une qualité à la fois acquise et naturelle. Aux
niveaux médians elle peut se cultiver, il faut cependant commencer cette
transformation dès la naissance : créer une atmosphère pure, ne pas
assombrir l'imagination avec des vues grossières, apprendre à se réjouir de
ce qui est vraiment élevé et beau, éviter le luxe et toute forme de saleté.
L'homme spirituel ne sera ni hypocrite, ni menteur, ni lâche. Il connaîtra le
travail comme moyen indispensable de perfectionnement, et sa prière du
cœur sera belle comme une flamme.

        500. Le pire est de confondre humilité et médiocrité. L'humilité est le
digne accomplissement du Service. Monter la garde devant les portails
confiés, est-ce insignifiant ? Se résoudre à faire un meilleur travail est loin
d'être insignifiant. Vénérer le Monde de Feu n'est pas négligeable. Mais le
véritable Service se trouve dans le labeur d'endurance et de patient
perfectionnement. Cette qualité relève du Chemin de Feu.

        501. Vous savez déjà que la pensée ou l'énergie psychique peuvent
déplacer des objets. Les ignorants demandent pourquoi l'énergie ardente de
la pensée n'est pas à la portée de tous et à tout moment ? L'ignorance
atteint de telles absurdités ! Un enfant demande l'aide d'un adulte lorsque
sa force ne lui suffit pas, mais l'ignorant n'a pas honte de poser des
questions aussi stupides. Dans le Monde Subtil, tout est mû par la pensée,
mais le monde dense admet rarement des qualités subtiles. Les lois de
l'acceptation de ces qualités sont complexes et ces intrusions dans le
Monde Subtil ne sont pas toujours tolérées. Un appareil capable de
confirmer l'influence physique de la pensée ne peut être que très
rudimentaire, parce que l'emploi de l'énergie ardente ne dépend pas de la
volonté mais du cœur. Le cœur n'admet pas le mal, mais la volonté peut
causer des catastrophes. Lorsque le monde réalisera la valeur de la vie du
cœur, la chair se transformera et approchera les lois du Monde Subtil.

        502. Il est important de comprendre à quel point la conscience
humaine s'est pétrifiée. Par conséquent, ne lui donnez pas d'aliment qu'elle
ne puisse assimiler. En plus du difficile, donnez aussi le facile, sinon les
gens n'écouteront pas. Les lettres de l'Instructeur sont inévitablement
variées, car adressé à des consciences différentes. Il n'y a pas là de
contradiction, c'est simplement le meilleur chemin. Accoutumez-vous à
prendre soin des consciences, comme du feu.

        503. Remarquez que les enfants emploient non seulement les mots
qu'ils ont entendus mais introduisent aussi des mots qui leur sont propres.
Ces mots donnent des indications de l'héritage venant des incarnations
précédentes. On observe aisément leur caractère hérité et l'on rassemble
ainsi certaines particularités intéressantes. A partir des toutes premières
expressions d'un bambin, il est possible de se forger une idée de sa
conscience intérieure. Il n'a pas dirigé par hasard son attention vers cet
objet-ci ou cet objet-là. Les paroles surprenantes prononcées dans la prime
enfance sont aussi très significatives. Nous avons déjà parlé pratiquement
de la même chose précédemment et, à présent, Nous l'observons du point
de vue de l'énergie ardente. Observez que, dans l'enfance, le corps
renferme beaucoup d'électricité, une quantité à peu près identique à celle
de l'adulte, ce qui signifie que les éléments du corps ardent sont
pleinement implantés. La semence de l'esprit s'est déjà incarnée.
Mamans, souvenez-vous que les enfants observent et perçoivent plus
de choses que vous ne le supposez. Bien des phénomènes passent
inaperçus : par exemple, un éclat fréquent du corps de l'enfant, des gestes
ou des accès de colère ou des moments de paix. A tort, les gens croient que
l'aura d'un enfant n'exprime rien. On peut y percevoir une grand part du
fardeau qu'il a ramené.

        504. La prise de certains remèdes peut provoquer un empoisonnement.
Il faut réexaminer le champ des composés médicinaux. Face à ces poisons,
se trouvent des médicaments tels que baume précieux et d'autres que vous
connaissez, qui ont été oubliés. Ne rejetez pas des substances qui donnent
la vie, peu importe si les adversaires s'y opposent.

        505. Le fil d'argent est un radieux symbole de lien et de confiance.
Vous pouvez amener ce concept de lien à un état de clarté telle que le fil
sera presque perceptible. L'apparition de l'Image du Guide ne vous
abandonnera pas davantage que ce lien, mais à chacun son libre arbitre ; la
volonté peut frapper les cordes de toute harpe, quelle qu'elle soit. Je vous
ai déjà parlé du son lamentable issu de cordes à jamais brisées. En fait,
dans la furie de l'obsession la plus effrayante, retentissent les
gémissements des cordes brisées. Au sein du chaos, se font entendre les
gémissements tout à fait déchirants de ces fils dévastés. Des maladies
naissent de ces actions criminelles. Les traîtres brisent les fils les plus
sacrés. La trahison est donc la pire offense contre le Monde de Feu. Quoi
de plus honteux ?

        506. Les hommes ont perdu de vue le fait que des rayons emplissent
l'espace. Est-il possible de rompre un rayon ? De fendre l'éclair ? L'œil
humain peut parfois percer un mur de pierre, tant le rayon manié par
l'homme est puissant. Alors est-il possible d'appréhender la puissance des
rayons spatiaux ? Les hommes doivent donc réaliser la responsabilité de
leurs actions.

        507. Un roi envoya son armée à la bataille et en attendit l'issue sur une
colline. Il vit des cavaliers s'enfuir et s'écria : "Victoire, l'ennemi est en
fuite !". Ses proches lui dirent : "Hélas, ce sont nos propres troupes qui
sont battues". Le roi sourit : "Mes guerriers ont des lances mais ces
cavaliers n'ont ni lances ni drapeaux." Ses conseillers lui chuchotèrent :
"Ils ont déjà jeté leurs armes." Ainsi le roi vaincu s'imagina longtemps
victorieux. A tort, il arrive aussi que le vainqueur se croit battu pendant un
temps considérable. Les dates des semailles et de la moisson ne sont pas
identiques. Le cœur ardent peut avoir une prémonition qu'aucun fait
tangible ne justifie encore. Le Monde de Feu est réalité.

        508. Pourquoi appeler psychique l'énergie-feu ? Pour que la majorité
l'assimile mieux. S'ils peuvent encore accepter l'énergie psychique, le
concept de Feu leur est complètement inacceptable. N'effrayez pas ceux
qui ont déjà peur. Laissez-les entrer par la porte qu'ils se forgent. Un vernis
d'appellations ne perturbe pas la nature essentielle de la réalisation. Ils
craignent le feu qu'on leur décrit, depuis l'enfance, comme dangereux. La
grande énergie ne peut avoir une seule appellation.

        509. Qui ne peut observer un objet sous toutes ses facettes n'est pas un
chercheur.

        510. Seule une attraction invincible permet de connaître
l'Enseignement inépuisable.

        511. Aux forces noires, tout apparaît fini – en cela réside leur
obscurité.

        512. Ne croyez-vous pas que des décharges audibles, telles des gouttes
de rosée, proviennent-elles aussi de l'énergie ardente ? Lorsque vous vous
accoutumerez à percevoir partout la présence du feu, alors tout dans la vie
se transformera.

        513. L'Infini et la réalisation de la présence constante de la Force
Supérieure sont une consolation.

        514. Vous pouvez intensifier l'ardeur par des moyens directs ou
indirects. Les moyens indirects comprennent le rythme des mouvements,
des chants, des lamentations, le plus simple et le plus naturel est le feu du
cœur. Tous les moyens indirects se reflètent sur l'organisme. Le massage,
s'il peut améliorer un membre, peut perturber l'équilibre des autres. Le
même déséquilibre s'observe dans les onguents que l'on passe sur la peau
pour éviter les rides. L'effet n'en est que temporaire, car les rides
apparaîtront ainsi plus rapidement. Evidemment, l'équilibre doit être
soutenu par des procédés naturels. L'ardeur, nourrie par le cœur, est utile,
mais ne l'est pas lorsqu'elle s'exprime par une activité musculaire. La
future race recherchera l'équilibre entre le cœur et les muscles.

        515. L'homme pense peu à son héritage, à la reconstruction. Son
intellect oscille entre deux extrêmes et le chemin de la prudence est
abandonné. L'emploi de l'énergie-feu est présenté par des fakirs, elle
n'évoque qu'une vaine curiosité.

        516. Ajoutons un exercice très utile : préserver le silence et diriger ses
pensées vers le Très Haut. Une chaleur merveilleuse vous imprègne.
Certes, il s'agit de la Chaleur supérieure, créatrice, et non du feu de la
combustion. Le sage jardinier ne met pas le feu aux fleurs bien-aimées.

        517. Un regard ardent ne pousse-t-il pas les gens à se retourner et
même à trembler ? Tout frémissement est déjà proche du Feu. Seulement il
existe le feu du corps chaud et celui du corps froid. A haute température,
les extrémités s'engourdissent ; cet état accompagne la grande Chaleur du
cœur.

        518. Un silence s'emplit parfois de décharges et de lumières, il existe
aussi un profond silence où rien ne bouge. Quel est le plus grand ?

        519. Parmi les interprétations de la pyramide, prêtez attention à celle
qui distingue les trois mondes. Le sommet représente le Monde de Feu, où
tout est un ; la partie médiane représente le Monde Subtil, où les essences
sont déjà séparées ; et la base représente le monde dense. Cette subdivision
est des plus profondes, et les gradations entre les Mondes sont
symboliquement illustrées par la pyramide. Un tel symbole est vraiment
significatif. Le monde dense sépare si profondément les types qu'il est
difficile de percevoir comment ils fusionnent et s'unissent au sommet
Ardent. Pourtant la pyramide est construite pour le Sommet. Sa fondation
a été posée dans le seul but que tous les côtés s'assemblent et se complètent
harmonieusement. Que chacun réfléchisse au nombre de fois où le point du
sommet est impliqué dans la fondation. Le point de feu doit diriger
l'orientation des pierres rudimentaires, désordonnées, à la surface de la
terre. Faites preuve de grand soin et d'équilibre pour sauvegarder la
complétude du Feu. Pensez au sommet. N'ayez aucune inquiétude si, dans
le Monde Subtil, les essences sont déjà clairement séparées. Le bord de la
pyramide peut se diviser en quatre parties, mais aussi en cinq, sept, huit ou
tout autre nombre, les trois Mondes restent la fondation de la division
fondamentale. On peut imaginer, au-delà de la pyramide visible, une
pyramide identique invisible, en un concept infiniment élargi. Ceci
dépasse le langage terrestre.

        520. Les hommes se plaignent souvent de la monotonie de leur vie
extérieure. Celle-ci dépend de la richesse de la vie intérieure. La vie
extérieure ne représente que le centième de la vie intérieure. C'est pourquoi
la vie intérieure est la vie véritable.

        521. Lorsque Je dis : "protégez votre santé", je ne vous envoie pas
chez le médecin, Je ne vous encourage pas non plus à vous en inquiéter.
En aucune manière, Nous ne devrions développer une hypocondrie
maladive. Nul ne peut dire qu'il est inutile de protéger la santé. L'attelage
doit rouler le long du chemin pré-ordonné vers le but magnifique. Ecartez
tout ce qui relève du Karma et le but sera réellement de toute beauté.
Qu'est-ce qui façonne le plus grand Karma : la vie extérieure ou la vie
intérieure ?

        522. La vie intérieure a cent fois plus d'influence sur le karma.
Examinez tout crime, il apparaîtra faible comparé à sa préparation
intérieure. Que sa préparation se prolonge ! Tant de consciences dans
l'entourage ont été empoisonnées par ces préparations rampantes, tant de
possibilités rejetées – et les hommes ne pensent pas à ce dommage.
L'énergie-feu est loin de la conscience, elle seule met fin à cette corruption
rampante. Il est si facile d'arrêter la décomposition en la cautérisant à
temps.

        523. La controverse entre allopathie et homéopathie doit aussi
conduire à une synthèse. Le médecin avisé sait qu'il est avantageux
d'appliquer l'un ou l'autre principe. L'eau sucrée peut aussi être utilisée
avec profit. N'oublions pas que les rayons spatiaux sont hautement
allopathiques et qu'il est impossible d'éviter les doses administrées par la
Nature. Le laboratoire de l'organisme humain est lui aussi hautement
allopathique. Cependant, dans ce genre de controverse, soyons conciliants.

        524. Essayez de demander à quelqu'un comment il perçoit en lui
l'action de l'énergie-feu. Peut-être mentionnera-t-il d'abord une brûlure à
l'œsophage. Les hommes portent peu d'attention aux manifestations
significatives de l'organisme, car ils la tournent d'abord vers les
conséquences de leurs propres excès. Comment leur expliquer où se trouve
la ligne de sagesse ? Ils ont peur de la sagesse car elle peut dévoiler leur
erreur.

        525. Il fut demandé à l'Instructeur ce qui se cachait derrière le Voile
de Feu. Lorsqu'Il prononça le mot Aum, nul ne perçut l'entière
signification de la Puissance Suprême. Les hommes ont demandé si cette
Force Supra-ardente pouvait aussi se manifester parmi les créations
terrestres. Il fut établi qu'elle le pouvait. Ce fait les plongea à nouveau dans
la confusion car, si cette Puissance se trouve en dehors des éléments,
comment la contenir ? L'Instructeur déclara qu'il n'existe pas de termes
terrestres pour exprimer les Suprêmes Radiantes, mais que parfois leurs
signes peuvent s'observer. Apprenons à être attentifs.

        526. L'Instructeur montre que, si le lien est fort, les disciples peuvent
éviter les dangers. Ce lien doit être intégré dans toute sa vitalité, non
seulement les jours de repos, mais aussi au cours du travail. Certes, peu de
disciples soutiennent cette constance. Le Feu Sacré doit toujours être
enflammé.

        527. Chacun rencontre des personnes déniant avec emphase
l'existence du Monde Subtil. Leur seul argument est qu'elles ne l'ont jamais
vu. Beaucoup n'ont jamais vu les habitants de contrées lointaines, pourtant
une vie remarquable a fleuri là-bas. Il est donc insensé de ridiculiser les
chercheurs. Même s'ils n'ont pas fait de calculs mathématiques, leur cœur
connaît la juste direction. A l'appel du cœur, les Feux de l'illumination
s'embrasent.

        528. Par moments seulement, les Lumières du Monde de Feu brillent
dans le Monde Subtil. Les habitants du Monde Subtil vénèrent ces
manifestations comme des raccourcis salutaires et sacrés du chemin. Le
Monde Subtil comprend l'étape supérieure comme une très rare
manifestation. Sur Terre, les contacts avec le Monde Subtil ne sont pas
aussi rares ; même les radiantes du Monde de Feu s'y produisent parfois.
Pourquoi les habitants incarnés sont-ils si négatifs ?

        529. Les nuages se précipitent, mais le navire atteint le port. Le marin
ne pense pas aux profondeurs abyssales sous la coque du navire. Des
abîmes existent aussi sous nos pas, inutile de nous en inquiéter.

        530. Il est juste de confier à des collaborateurs la tâche d'assembler
des extraits des Livres de l'Enseignement relatifs à des sujets distincts.
Ceci produira deux résultats : ils liront les livres plus attentivement et
réfléchiront à ce qui est pertinent pour chaque sujet différent. Avec le
temps, ils pourraient rassembler ces extraits pour en faire des publications
distinctes à bas prix. L'Enseignement de l'Ethique Vivante est nécessaire
pour diverses couches de la population. Les thèmes les plus simples
pourraient être combinés et transmis à ceux qui ont besoin de la
connaissance préliminaire. Chaque jour qui passe, les hommes ont
davantage besoin d'une plus grande aspiration vers la compréhension de la
vie spirituelle. La confusion du Monde exige de nouvelles voies.

        531. Pour quelle raison les hommes se tourmentent-ils ? Pourquoi les
souffrances ne s'allègent-elles pas ? Pourquoi la haine a-t-elle une aussi
forte emprise sur les cœurs ? Le bouclier de l'esprit a été oublié. Il n'y a
rien de surnaturel à mentionner le Monde de Feu où brûle le superflu. Les
hommes considèrent que la propreté corporelle est nécessaire ; après
l'ablution par l'eau, une ablution par le feu est indispensable. Comprenez
que l'eau relève de la voie subtile, mais au-delà le Feu est nécessaire.

        532. Le feu terrestre peut disparaître, le Feu de l'espace, lui, ne s'éteint
jamais. Le conducteur élémental n'est-il pas éternel ? Ce n'est pas sans
raison que l'on employait des torches, même en plein jour dans les
processions.

        533. Soyez plus attentifs à la longévité, au changement de caractère,
au manque d'électricité, à de nouveaux types de maladies et à toutes choses
observées par un esprit vigilant. L'Enseignement fait allusion à de
nombreux changements ; dans la vie aussi, l'inhabituel peut se remarquer.
Bien que les hommes n'admettent pas la chimie des Astres, elle existe
pourtant et crée les différents cycles de la vie.

        534. Notez ce fait remarquable : lorsque quelqu'un commence à
observer autour de lui des marques de la vie spirituelle, il ne manque
jamais de se prétendre occultiste. Alors qu'il est si simple de se considérer
comme capable de voir. Les occultistes sont plutôt ceux qui restent dans
l'obscurité, dans le secret. Purifiez donc fondamentalement certains
concepts, sinon beaucoup tomberont dans un abîme de vanité et de folie.
Affirmez partout que les signes spirituels font partie de l'existence
naturelle. Ceux qui les ignorent les dénieront, car ils sont aveugles. Les
voyants doivent beaucoup supporter ; les aveugles ne peuvent souffrir un
discours sur la Lumière. Ne mettez donc pas en rage ceux qui ne voient
pas. Pourtant il se passe tellement d'événements que seuls ceux qui sont
complètement aveugles ne prêtent aucune attention aux signes de feu.

        535. La faculté de l'enfant dont vous parliez est une preuve directe de
ce qui a été dit auparavant. Lorsqu'un enfant emploie la pure énergie
psychique, il sait ce qui est inaudible aux autres. Mais lorsqu'agit la
volonté de la raison, le courant de l'énergie fondamentale est brisé. Il fut
prescrit : "soyez simple en esprit", ce qui signifie "laissez agir l'énergie
pure". N'entravez pas le courant ; saisissez le fait que la violence de
l'intellect ne peut qu'appauvrir. Un scientifique sait quel livre prendre sur
l'étagère, guidé par la connaissance directe, et non par l'intellect. Les
hommes ont raison d'agir par cette irréfutable connaissance directe.

        536. La soude est utilisée pour combattre le diabète. Un régime
végétarien est bénéfique, particulièrement les oranges. Le musc ne
convient pas pour le diabète, mais sert à l'équilibre. Il est possible de
soigner un diabète débutant par la suggestion, si l'action est assez forte.
Bien sûr, la soude dans du lait est toujours bénéfique. Le café, le thé,
comme tout ce qui génère de l'alcool interne, sont nuisibles. Le diabète est
souvent héréditaire, en sautant des générations ; il est donc impossible de
prévoir la maladie.
Il est déconseillé de se fier à tout genre de musc provenant de divers
animaux. Seul le daim musqué a le régime approprié.

        537. Les forces noires ne devraient pas annoncer leur victoire. Qu'elles
ne se vantent pas de leurs prises. Déjà la hache s'est manifestée et l'arbre
ne résistera pas à la main de la justice.

        538. Certains croient possible de changer d'Instructeur sans danger, ils
oublient la période de trois ans et celle de sept, où se tisse le lien, Vous
avez déjà lu des écrits à propos de la fin ignominieuse des apostats. Le
Monde de Feu sauvegarde le droit de la justice.

        539. Réfléchissez à la confusion qui obscurcit la raison des traîtres,
cette plongée effrayante, lugubre dans les ténèbres, cette rupture
dangereuse du lien ardent. C'est comme si, pour les traîtres, lune et soleil
étaient identiques et que, dans leur folie, ils rejetaient le soleil. Les
psychiatres devraient étudier la folie des traîtres. On peut observer des
périodes de paroxysme suivies de moments de terreur. D'un côté, ils
réagissent normalement, de l'autre, ils se sont coupés du monde, et l'esprit
sait à quoi ressemble leur chemin !

        540. La trahison suppose la confiance en face. Plus forte était la
confiance, plus grande est la trahison. Marteau et enclume produisent une
forte étincelle, la confiance créatrice obtient aussi de la trahison une force
ardente. L'histoire de la réciprocité des principes opposés est très ancienne.
Parallèlement à des événements bénéfiques, ont lieu de monstrueuses
trahisons.

        541. Le vrai mécanicien ne se sert pas de l'outil du voisin. Par amour
du travail, un mécanicien inné essaie d'améliorer chaque instrument avec
lequel il travaille. Le dévouement envers le Monde de Feu doit inclure
l'observation raffinée de toutes ses manifestations. On peut passer à côté
des phénomènes les plus significatifs sans leur prêter attention. L'espace
est lié à chaque organisme humain, combien sont-ils à prêter attention à de
telles réactions ? Si un organisme sensible perçoit des tremblements de
terre et des éruptions lointaines, s'il frémit en réaction aux phénomènes
atmosphériques, il anticipe aussi les grands événements. Il y a bien
longtemps, on disait que les meilleures personnes deviendraient
particulièrement sensibles, alors que les scories du Kali Yuga
deviendraient sourdes et muettes, avant les grands événements.

        542. Pourquoi s'étonner des nombreux cas d'enfants qui se
souviennent de leur passé ? Actuellement naissent de nombreux
intermédiaires évidents entre ce monde et le monde Subtil. Ils se
souviennent aussi de leur séjour entre leurs vies terrestres, mais les gens ne
savent comment les interroger à ce sujet. L'important n'est pas qu'ils se
souviennent de trésor enterré mais qu'ils puissent parler d'impressions
précieuses. Ainsi se rapprochent les deux Mondes, ce fait précède les
grands événements. Pendant longtemps, peu d'humains saisiront à quel
point tout change autour d'eux. Rappelez-vous la vieille légende : on
emmenait le roi pour l'exécuter, mais il était si éloigné de la réalité qu'en
chemin il s'inquiétait fort d'une pierre tombée de sa couronne.

        543. La base des grands événements est la modification des rayons
spatiaux, le rapprochement des Mondes et le renouvellement de
conscience ; ceux-ci produiront une nouvelle attitude envers la vie. Déjà,
beaucoup de choses se révèlent.

        544. La musique à la radio ne charme pas les serpents, n'est-ce pas
révélateur ? De petits exemples donnent un grand nombre de preuves
semblables. A la base de tout cela, se trouve la même énergie psychique.
Partout, observez ces phénomènes.

        545. Il est exact que ce sont surtout les malades et les personnes soidisant
anormales qui témoignent du lien avec le Supraterrestre, et cela
constitue un blâme sévère envers l'humanité. Les bien-portants devraient
percevoir la proximité du Monde Subtil. La distinction entre malades et
bien-portants est devenue confuse. Les hommes ont recouvert leur intellect
d'une croûte épaisse qui a donné naissance à maints préjugés. Derrière
cette barrière, le Monde Subtil n'est pas visible. Les gens soi-disant
anormaux sont habituellement libres de préjugés et, grâce à cela, ils ne
perdent pas le contact avec le Monde Subtil. Souvent, au cours de
maladies, les gens voient à la fois le passé et l'avenir ; certains ont perçu
leurs vies passées et retrouvé des attitudes oubliées. Il faut établir une
nouvelle distinction entre la torpeur et la véritable santé. De nouvelles
découvertes ne serviront à rien. Les hommes doivent recevoir des chocs
tels que, sans fièvre, ils pourront retrouver le souvenir de l'expérience
passée et de son appréciation.

        546. Lors de dangers extraordinaires, la clairvoyance jaillit, ce qui
signifie qu'on peut secouer les sédiments de la conscience. La même chose
se produit au cours de l'épilepsie lorsque, dans les propres termes du
malade, les cieux s'ouvrent à lui. Ceci signifie que la clairvoyance est
possible au sein des conditions terrestres. Certes, elle est instantanée, trop
fugace pour être mesurée par le temps terrestre. Dans cette instantanéité,
dans cette vitesse de l'éclair, apparaît aussi une qualité du Monde Subtil.
Bien sûr, les rêves sont intemporels et contiennent pourtant une foule
d'événements. Par divers exemples, nous pouvons remémorer ce qui,
auparavant, était connu de chacun.

        547. Certains demandent pourquoi tant de mal est permis. Que ces
paroles sont présomptueuses ! Qui peut juger combien de ténèbres ont été
dissipées et quelle aide a été offerte ? Vous aussi, vous envoyez aide et
nombre de pensées bienveillantes. Vous pouvez éveiller de nombreux
Feux, sans savoir ni où ni comment. Il en est de même lorsque des lettres
adressées à un aveugle parviennent finalement à un voyant et l'aident.
Envoyez des flèches de justice ardente. Le Monde de Feu vit de justice.

        548. J'entends la question : pourquoi parler autant de trahison ?
Précisément, parce qu'il en existe tellement. Lorsqu'un cobra rampe dans la
maison, on en parle beaucoup. Avant un tremblement de terre, les serpents
fuient. Actuellement nombreux sont ces serpents.

        549. Des télégraphes expérimentés peuvent, sans utiliser la voix, se
parler par des touches à peine perceptibles. Dans le Monde Subtil, la voix
n'est pas, elle non plus, nécessaire, elle est remplacée par la pensée
fulgurante, le son ne quitte pas le Monde dense. Qu'y a-t-il de plus beau
que la musique des sphères ? Les hommes interdisent le bavardage durant
un concert. Ils ont raison : le son est si subtil que les bruits du discours
produisent les dissonances les plus irritantes. Le Monde Subtil dans ses
sphères supérieures résonne de beauté Lorsque la Terre est si pesante, la
pensée peut s'élever dans les Sphères Supraterrestres.

        550. Observez l'apparition de groupes entiers de personnes liées
auparavant. Vous pouvez aussi percevoir qu'au cours d'une incarnation,
débute un intérêt commun pour les créations passées d'un tiers. Vous
pouvez remarquer une spirale de manifestation et d'apparente absence de
créativité. Observez ces chemins, cette attention vous rapproche de la
compréhension du Monde Subtil. L'apparition de groupes mérite t-elle
aussi une étude ; arrivent ensemble non seulement des amis mais
également des ennemis. Ici vous remarquez un ami fidèle à cette amitié
séculaire. Là vous voyez des gens qui vous veulent du mal, ils ne vous
blessent pas personnellement mais entravent ceux qui vous sont proches.
Tout cet entrelacement complexe indique des liens qui s'épuisent en de
nombreuses vies.

        551. Certains ne comprendront pas la nécessité d'indiquer l'existence
du Monde Subtil et, plus tard, de mettre en garde contre lui. Il n'y a
pourtant aucune contradiction. Les sphères supérieures du Monde Subtil
méritent attention et respect, les sphères inférieures en revanche sont
nuisibles. Le cœur pur n'est pas soumis à l'infection de l'obsession, les
cœurs corrompus peuvent attirer ces entités effrayantes. Il ne devrait pas y
avoir de discordance dans la compréhension du Monde Subtil lorsqu'il est
fait mention du Monde de Feu. Les sommets du Monde Subtil touchent
presque le Monde de Feu. De même, en certaines circonstances, le Monde
dense est proche du Monde Subtil. Une fois pour toutes, saisissons le lien
entre les Mondes comme étapes de l'Infini.

        552. Observez qu'à présent, les hommes parlent plus que jamais de
l'au-delà. Une compréhension plus profonde apparaît. Ne jugez pas
sévèrement les particularités de nombreuses manifestations. Les hommes
ont honte de montrer qu'ils pensent à autre chose qu'aux marchés. Les
courants de l'espace agissent invisiblement. En fait, s'installe une
préoccupation continue, dirigée, lucide au sujet de ce qui n'était pas
considéré précédemment. A côté de la folie, des recherches dignes d'intérêt
se poursuivent. Vous pouvez deviner le pays auquel Je pense. Attendezvous
à des germes magnifiques.

        553. Bien des fois, nous avons indiqué la nécessité d'expulser toute
peur ; elle paralyse. Libérez-vous particulièrement de la peur face aux
mondes Subtil et Ardent. La peur face aux Sphères Supraterrestres est la
plus nocive. Transformons-la en joie. Seuls quelque uns saisiront cette
joie. Même s'ils approuvent verbalement, un frémissement intérieur fera
trembler la chaleur du ravissement. Précisément, chaleur et lumière sont
nécessaires pour entrer aisément dans le jardin subtil. Au-dessus du jardin
subtil brillera le Ciel de Feu dans toute sa gloire. Avec la même intrépidité,
rencontrez de nouveaux voisins. En fait, le courage lumineux protège
d'entités désagréables. Sur le plan terrestre, les hommes essaient de cacher
leur peur, là-bas elle ne peut se dissimuler.

        554. Le désespoir s'appelle ténèbres. Pareille définition est précise ; le
désespoir éteint le rayonnement et le Feu du cœur pâlit. Un tel état est
nuisible, il est indigne de l'homme ; il le rend inférieur à l'animal. Il est
possible de dédaigner le désespoir. Les entités les plus effroyables s'y
emploient. Derrière elle se tient la terreur elle-même. Où sera alors le
jardin de beauté ?

        555. Il faudrait étudier les forces psychiques dans différentes
situations. Parfois, pour réaliser une manifestation, un repos complet est
utile, souvent la tension est nécessaire. Non sans raison, différentes
génuflexions étaient indiquées dans les monastères. La profonde antiquité
connaissait la valeur du silence. Comprenez en termes larges comment le
Monde dense sert le Subtil.

        556. Si, en lisant les écrits sur le Monde de Feu, deux mots restent en
mémoire – Monde Feu – cela est bon en soi. Il pourrait se dessiner une
tendance dangereuse où l'on dirait : "si le Monde de Feu existe...". Ce "si"
contient déjà une grande méfiance. Aucun beau discours ne peut recouvrir
un doute aussi mortel. Cela signifie que le voyageur doit aller loin avant de
contempler le Ciel de Feu. Pareilles remarques à propos du Monde de Feu
sont légion ; provenant également de personnes qui se considèrent initiées
ou illuminées. Lever les mains au ciel ou tourbillonner en dansant importe
peu si le cœur se tait dans le froid. Seul un petit nombre veut se préparer
pour le grand voyage.

        557. Vous savez qu'il faut parler avec simplicité, mais les hommes
attendent ce qu'il y a de plus simple. Vous pouvez être interrogé sur des
questions auxquelles vous avez honte de répondre. Pourtant chaque mère
connaît ces questions que posent les enfants. Elle vainc son irritation et
trouve un mot aimable pour l'enfant.

        558. Amener sa conscience au niveau d'autrui est déjà compassion.
Laver une plaie n'est pas toujours agréable. Voir la trahison est encore plus
insupportable, combattez cette abomination. La victoire est si nécessaire
sur le chemin. La victoire en esprit est déjà un pas en avant.

        559. Etudie-t-on l'Enseignement pour trembler à chaque ombre ? Il est
parfois utile de se demander quelle part de l'Enseignement a, jusque là, été
appliqué dans la vie. Il est utile de suggérer cette pensée aux amis. Qu'ils
réfléchissent et écrivent. La pensée périmée est balayée par de tels écrits,
écrire ainsi équivaut à se faire un serment.

        560. L'Instructeur qui n'a pas vaincu l'intolérance ne peut façonner
l'avenir. L'Enseignement est donné pour le futur. L'esprit ne progresse pas
sans forger le perfectionnement. Il est facile d'occuper l'attention des
auditeurs, il est bien plus nécessaire de stimuler un mouvement en avant.
L'Enseignement n'interdit pas de lire différents livres. Celui qui a peur
s'impose des limitations, le leader, lui, appelle à une vaste connaissance. Il
permettra d'aller vers le bien dans tous ses aspects. Cette largesse d'esprit
est indispensable. Celui qui ne veut même pas écouter a déjà peur. L'état
ardent exige une vaste ouverture et les ailes les plus rapides.

        561. Un chien à l'odorat sensible suit de loin les traces de son maître.
L'homme possède, lui aussi, cette sensibilité ardente, mais il essaie de la
neutraliser par le raisonnement, alors que beaucoup reconnaîtront qu'ils
perçoivent parfois des effluves inexplicables. Peut-être le Monde Subtil
envoie-t-il ses parfums mais ils sont rarement remarqués. Les hommes
prennent plus rapidement conscience de l'odeur d'un animal que des
arômes supraterrestres.

        562. Les récits de régressions à l'état de léopard sont exacts.
L'Enseignement a déjà traité du lien indiscutable entre l'homme et l'animal.
On observe que le sort de ces animaux se reflète sur certaines personnes.
Au lieu d'écouter des contes de sorcières, il faudrait étudier les rapports de
ces régressions, qui sont relativement fréquentes. En réalité, le Monde est
plein de merveilles ! Aujourd'hui un homme est brûlé et cependant il vit, le
lendemain il est enterré et cependant il vit ; arrive plus tard une petite fille
qui raconte sa précédente incarnation ; ainsi s'élargit la vie.

        563. La vénération s'exprime également par indignation de l'esprit.
Cette réaction très ancienne est commune à tous les peuples.

        564. Est-il possible qu'un des habitants les plus dignes du Monde
Subtil s'élève dans le Monde de Feu ? Oui, sa transformation sera
magnifique. Par la purification, le corps subtil se met à briller. Le Feu
commence à se diffuser et finalement, la coquille tombe comme une légère
enveloppe de cendres. Puisque l'essence ardente ne peut habiter sa strate
précédente, elle s'élève dans le Monde de Feu. Ce qui, dans le Monde
Subtil, était splendeur, devient terne pour le Monde de Feu – telle est
l'échelle de valeur. Accoutumez-vous à imaginer de nombreuses strates du
Monde Subtil. De la flamme d'un rouge profond à la plus belle radiante
arc-en-ciel, comme une mer agitée, l'éclat de ces feux chatoie et tisse
toutes les combinaisons possibles. Pour les ténèbres, pour les abîmes
profonds, cette radiante sera telle un lointain éclair de chaleur. Que celui
qui aspire à la Lumière ne craigne pas d'être ardent. S'embraser sur Terre
est un symbole de superbe transformation.

        565. La force de la pensée est une réalité incontestable. La pensée
crée. Dans chaque livre, il est nécessaire de revoir le fait que toute pensée
n'est pas efficace. Une pensée vive a la force de l'éclair. Toute duplicité est
destructrice et ne produira pas le résultat désiré. Elle produit au contraire
des déformations et des monstres obsédants, comme d'horribles
cauchemars. Par diverses pensées, se créent des habitants de l'espace
ressemblant à des insectes agaçants ! Souvent, d'un geste de la main, les
hommes écartent du front une mouche invisible. Souvent ils perçoivent
une toile d'araignée. Ne devons-nous pas rappeler les conséquences de la
pensée ?

        566. Des controverses éclatent fréquemment au sujet de la durée du
séjour dans le Monde Subtil. De longues et de très brèves périodes ont été
relatées. Comment concilier ces différences ? Dans le grand Univers
multiforme, tout est possible. Les habitants du Monde Subtil peuvent se
subdiviser en plusieurs catégories : certains essaient de prolonger leur
séjour par désir de développer la plus grande efficacité – ce sont les plus
travailleurs. D'autres essaient de rester plus longtemps pour ne pas
affronter l'épreuve terrestre. Un troisième groupe reste par amour pour le
Monde Subtil. Un quatrième exerce tous ses efforts pour retourner plus
vite à l'expérience terrestre. C'est vrai, les enfants s'incarnent souvent très
vite et dirigent leur effort, observe-t-on, vers de multiples tâches. Il est
touchant de voir des enfants voulant progresser qui ont peur des conditions
antérieures ; aidez-les particulièrement. Evidemment, ces efforts ne
ressemblent pas à ceux d'un pauvre qui, par perte de ses trésors terrestres
dans une vie antérieure, veut s'enrichir. Le principal bonheur dans le
Monde Subtil est de préserver la pureté et la clarté de sa pensée. Il faut
connaître précisément l'objet de son désir.

        567. Négliger l'avenir n'aide en rien les hommes. Chaque jour, il est
possible de méditer magnifiquement une vie meilleure qui dépasse les
limites de la Terre. Plus l'imagination est fertile, meilleures sont les
possibilités engendrées dans le domaine de la pensée.

        568. Vous avez vu un jouet fait de nombreuses sphères, chacune
s'adaptant à l'intérieur d'une autre. Les Chinois rappellent ainsi à l'esprit les
Mondes sacrés. L'homme a du mal à comprendre les inexprimables
dimensions supraterrestres. Qui a vu la couleur du Monde Subtil et
entendu sa résonance, comprend que la meilleure définition pour ce
Monde est : le Plus Subtil.

        569. Santana, le courant de vie, transforme et prédétermine en grande
partie ; il reste cependant une place pour le libre arbitre. Les Rayons des
Astres déterminent en grande partie, mais le lien avec le Monde Supérieur
est puissant, il aura en cette circonstance la plus grande importance.
L'Enseignement au sujet des Guides est primordial dans toutes les
croyances, cela se comprend. Les hommes doivent réaliser qu'il leur est
donné la possibilité de traverser la mêlée et toute détresse avec l'aide des
Guides Elevés, mais qu'ils ne rejettent pas la Main qui aide. Aimez le
Guide de tout votre cœur. Le Guide offre Son aide, par des moyens autres
que terrestres. Par conséquent, soyons sensibles et conscients de ce fil
ardent. Si les yeux sont ouverts, dans toute la vie, peut se percevoir la
merveilleuse protection. Même Santana n'est pas plus puissant que la
manifestation des Mondes Supérieurs.

        570. Qu'y a-t-il de plus dangereux que le boomerang ? Lorsqu'il
touche l'Instructeur, l'arme revient avec un effet terrible. Le concept du
Guide doit être fermement protégé Lorsque le Guide est menacé, l'arme du
mal revient avec une force mortelle. Il ne s'agit pas d'une punition,
simplement chacun est son propre juge. Prenons donc grand soin des
concepts supérieurs, en eux nous touchons le Feu.

        571. La loge noire a pour seul but de détruire Nos travaux et de
disloquer la planète. Les hommes sont habituellement séduits et attirés
dans la loge noire par des promesses de longue vie (si grande est la peur de
la mort) et par des promesses de richesse et de puissance. Actuellement le
désir de vivre longtemps se développe particulièrement. Les hommes, fort
attachés à la Terre, oublient la vie des Sphères Supraterrestres. Parmi les
sombres tentations, la passion et l'envie sont évidentes ; elles donnent
naissance à la plus basse trahison.

        572. Le scientifique ne meurt pas de poison mais de conjuration. Les
pensées attachées à un objet défini sont vivaces. Apprenez que, dans
l'antiquité, des pensées étaient stratifiées sur un objet par des conjurations
spécifiques poursuivies pendant une longue période. L'objet ne quittait pas
les mains du conjurateur, qui le plaçait en un lieu secret. L'expérience de
conjuration durant de longues périodes était remarquable.

        573. L'Enseignement de Bien doit être l'ami du Bien dans toutes ses
manifestations. Cette vérité semble simple, pourtant une mauvaise
intention essaie toujours de la déformer. L'Instructeur de Bien s'attriste en
voyant les travailleurs du Bien se contorsionner et s'exclure les uns les
autres. Semblable mutilation du Bien a lieu lorsque l'un prend une charge
trop lourde pour lui et qu'un autre essaie de porter une double charge. Si
quelqu'un osait envisager une charge triple, il trouverait peu d'aides. Des
millions d'années n'ont pas suffi à l'humanité pour apprendre à se réjouir
du Bien, et arriver à l'aimer comme étant de la plus grande utilité.
L'Enseignement doit stimuler chez tous les porteurs de Bien un sentiment
d'ample sympathie. Sinon, l'Enseignement ne prônerait pas le Bien, mais
l'égoïsme.

        574. La Bataille de Feu – semblable expression peut se retrouver dans
de nombreuses croyances. Cette expression est exacte : amour, courage,
renoncement, dévouement, les meilleures qualités sont liées au Feu. De
l'autre côté, ignorance, colère, irritation, malice, malveillance, envie
évoquent aussi le Feu ; écarlate et sombre certes, néanmoins le Feu. La
bataille entre le Bien et le mal sera donc un conflit de Feux. Lors d'un tel
affrontement, apparaît à quel point diffèrent les Feux engendrés par les
sentiments supérieurs et les passions inférieures. Acceptez cette frontière
entre sentiments et passions. Beaucoup ne peuvent se représenter cette
distinction mais la couleur du Feu en indiquera aisément l'origine.

        575. Il est nécessaire de parler des loges noires parce qu'il en existe
beaucoup. Souvent les bonnes personnes n'admettent pas l'existence de
semblable abomination. Cependant l'on constate de monstrueuses
transgressions. Les forces noires investissent différentes catégories
sociales sous le déguisement des plus respectables serviteurs du bien-être
général.

        576. Les cœurs purs percevront le Très Haut. Souvenez-vous
seulement que la pureté des concepts acceptés dépend du libre arbitre.
Selon ce qu'ils décident, les hommes mènent une vie pure, à la maison
comme dans le cœur. Le Guide ne peut contraindre à purifier le cœur de
celui qui n'en a pas le désir. La meilleure purification se fait par le Feu.

        577. Les hommes ignorent longtemps ce qui se passe dans la maison
du voisin. Ce qui se passe dans un autre pays est encore plus longtemps
ignoré. Il n'est donc pas étonnant que ce qui se passe sur un autre plan soit
inconnu. Les causes et les effets sont donc secrets. Le Monde matériel ne
perçoit qu'une Maya transitoire, il préfère d'autant plus "épingler ses
espoirs" sur l'avenir. Notre Décret se préoccupe des résultats réels.

        578. Un guerrier vint se placer sous la protection d'un ermite vénéré.
Après une victoire, il vint voir l'ermite et lui exprima sa reconnaissance
pour deux sauvetages miraculeux. L'ermite lui dit : "Guerrier ingrat, tu n'as
pas été sauvé deux fois mais douze fois. Tu n'as pas reconnu les aides les
plus importantes." D'habitude, les hommes remarquent le plus petit et non
le grand.

        579. L'Ethique Vivante est un pont vers tous les Mondes. C'est
uniquement son application vivante qui crée un passage invulnérable. Rien
ne peut percer l'armure de feu. Nul besoin d'être perturbé par les fourrés de
la métaphysique lorsque l'esprit connaît le chemin de la pensée vivante.
Seul le critère du bien manifeste le Feu de Lumière. Avec cette lampe, il
est possible de passer fermement sur le grand pont. L'Ethique Vivante est
donnée pour le grand voyage. Aimez-la comme une aide au cours du
voyage.

        580. Vous savez que le choc produit par un obus ou par une autre
explosion peut se révéler pire qu'une blessure visible, car on peut en perdre
l'équilibre à jamais. Un choc causé par des forces invisibles produit la
même conséquence. Tout médecin pourrait observer des symptômes
identiques provenant d'explosion ou de chocs invisibles. On parle même
du bruit de la pensée ou de rafales d'air froid ou chaud. Il est exact que la
pensée peut faire du bruit ou déplacer de l'air. Semblable action est de feu,
mais les hommes remarquent rarement de tels phénomènes.

        581. Souvent, les hommes parlent de contradictions, plaçant dans cette
catégorie de nombreux cas mal compris. Par une chaude journée, ils
peuvent apercevoir un voyageur habillé de vêtements chauds et se moquer
de cette contradiction. Seulement ils oublient la froidure de la nuit. Les
contradictions sont habituellement dues à une pensée étroite. Un grand
nombre de malheurs proviennent d'une insuffisance de pensée. Ce ne sont
pas les contradictions, c'est l'énonciation vide de paroles irréfléchies qui
encombre la vie.

        582. Vairaga est la flamme sacrée du renoncement aux choses
corporelles. L'abstinence est plus difficile en pensée qu'en action. Dans
l'action, les muscles peuvent aider à inhiber ; les centres de la pensée sont
si subtils que celui qui n'a pas encore réalisé l'art de penser ne saura pas
comment suivre les réflexes de ces centres. Il est dit que le Monde Subtil
est loin du monde matériel, pourtant tout processus de pensée est déjà un
processus du Monde Subtil. Selon la subtilité de la pensée, on peut
imaginer l'enveloppe du Monde Subtil. Le corps subtil est lui aussi
pondérable, mais avec des mesures extrêmement précises. Le corps de feu
dépasse, lui, toute mesure. Les scientifiques peuvent aider à révéler le
Monde Subtil. Dans tous les domaines, observez que la pensée multiplie
les autres énergies ; ainsi de nouvelles coopérations prennent place.

        583. Qui se hasardera à prétendre que le vide existe ? Ce mot est si
souvent répété par ignorance que les hommes s'y sont habitués dès
l'enfance. Il est difficile d'écarter des mots insignifiants du langage, et
pourtant ce nettoyage est impératif ; sinon la conscience s'encombrera de
déchets.

        584. Savoir purger la conscience des concepts inutiles signifie déjà se
préparer au lointain voyage. C'est seulement dans un espace ainsi libéré,
qu'il est possible de penser à une nouvelle conscience. La joie naît lorsque
Vairaga brille.

        585. Il a été dit : "L'enfer est ignorance". Peu le comprennent, alors
que précisément le Feu dévorant est le produit de l'ignorance. On peut
changer le mal en bien et modifier ainsi les propriétés du Feu. Parce qu'il
peut modifier les propriétés de l'élément, l'homme possède un don
merveilleux. Comment l'humanité peut-elle maîtriser cette action si elle
omet totalement de penser aux éléments ? L'Enseignement de l'Ethique
Vivante doit donner la direction dans laquelle le mental humain doit se
propulser. Ne violons pas le libre arbitre, que chacun se hâte à son propre
rythme, que chacun perçoive les grandes vibrations à sa façon, surtout que
chacun les perçoive et se hâte.

        586. Jamais un cœur sombre ne s'approche du Monde de Feu. Le cœur
carbonisé gît tel un noir couvercle de poêle. Seule la malveillance brûle la
vie qui se consacre à la ruine des autres. C'est pourquoi l'épée de Lumière
est si nécessaire ; sans malveillance, revêtue de justice, elle monte la
garde.

        587. Il est toujours bon de parler du cœur. Il est opportun de parler des
besoins urgents. Précisément où se trouve le cœur, se trouve le Feu. Le
voyageur ne prend pas la route sans son briquet car il sait qu'il en a besoin
pour la nuit. Sans le cœur, la nuit de l'esprit est proche. Les obstacles ne
sont pas si terribles, mais le manque de cœur qui confine à l'insensibilité
est terrible. Nul homme n'est sans cœur, nul animal, nulle plante, nulle
pierre même. Ce qui signifie que le manque de cœur ne fait plus partie du
Monde manifesté mais du chaos.

        588. L'inquiétude est un gouffre de misère. Qui s'abandonne à
l'inquiétude est comme un homme dans une maison en feu. Des vagues de
flamme le consument. Il est empli du seul désir de s'échapper de la maison.
Des bribes de pensée l'agitent et l'emplissent d'irritation. Dans ce chaos
naît la peur, et la volonté se paralyse. Evitez donc l'inquiétude. Le calme,
pourtant, n'est ni absence d'impression ni inaction.

        589. Toutes les adaptations à des sensations artificielles sont très
dangereuses. L'humanité ressemble à un fanfaron. Seuls les
accomplissements naturels ont de la valeur. D'ailleurs, des adaptations
artificielles produites par des mains sales ne peuvent conduire qu'à des
actions monstrueuses. Accompagnant une pensée sale, toutes les images
seront sales. L'essentiel en toutes choses est la qualité.

        590. Un acte absurde s'enracine souvent profondément. A partir d'un
petit fait visible naît une grande conséquence invisible. Les hommes ne
pensent pas à la beauté, en conséquence, ils s'entourent de laideur ; tout
d'abord, en pensée.

        591. Vous savez déjà à quel point il faut réitérer, et la répétition est
elle-même un art. Le même motif se reproduit presque à l'identique, mais
pas tout à fait, comme sur le tapis dans les escaliers. Se lasser de la simple
répétition est impossible comme en témoigne un pavage de pierres
identiques. Ceux à qui cette répétition sans fin est offerte, peuvent avancer
aussi calmement que s'ils marchaient sur un pavage dont chaque pierre a
été posée avec soin.

        592. Trop souvent, les mots sont employés en un sens incorrect. Les
hommes parlent du surnaturel au lieu de l'appeler l'inhabituel. Il n'y a de
surnaturel dans aucun des Mondes. Quelque chose peut être inhabituelle
pour l'ignorant, mais cette définition est, elle aussi, conditionnelle, car ce
phénomène n'est inhabituel que sous certaines conditions. Les
dictionnaires pourraient être révisés de façon considérable. Nous en avons
souvent parlé et, dans les traductions, vous voyez combien sont nécessaires
diverses nuances de sens. Les hommes n'aiment pas rechercher de
meilleures définitions, pourtant de vieux dialectes démontrent qu'il n'est
pas facile de renouveler un dictionnaire avec des expressions adaptées.
Ceci est particulièrement malaisé dans le cas des concepts du Feu terrestre
et céleste. Il y a tant de Feux visibles et invisibles que des définitions
beaucoup plus subtiles sont indispensables.

        593. Aux alentours de la fabrication d'explosifs puissants, les gens ne
fument pas, ils portent des chaussons particulièrement doux, ils évitent les
objets métalliques, ils parlent même doucement et ne respirent pas de
manière ordinaire. Là où le danger menace leur chair, les hommes sont
prêts à renoncer à leurs habitudes, mais il ne leur vient jamais à l'esprit que
la pensée peut produire une explosion beaucoup plus dangereuse, invisible
mais irréparable. La peur aide les hommes à se protéger des dangers
corporels. La vie spatiale n'existe pas pour eux. Ils peuvent lancer des
blasphèmes contre les Grandes Forces et se réjouir du malheur des autres,
si leur propre ruine ne leur est pas immédiatement prévisible. La perte de
comesure spatiale dans l'Infini consume les meilleures possibilités, alors
que le moment présent est la dernière chance d'unir le dense au subtil, et
même au feu. Commencez à penser avec clarté et persévérance à la fusion
des Mondes.

        594. Les rayons qui rendent visibles les objets invisibles ont été
découverts. Est-il possible qu'une telle découverte n'évoque pas l'invisible
Monde Subtil ? La plus petite découverte pourrait s'étendre à l'Infini. Une
découverte de ce genre peut modifier toute la vie terrestre Toutes les bases
de l'état pourraient en être ébranlées. Le règne des machines peut être brisé
par un seul rayon. Les mécanismes les plus ingénieux peuvent donc être
arrêtés par un rayon invisible. Certains peuvent craindre ces possibilités,
d'autres les couvrent d'une puissante connaissance directe. Le Feu du cœur
est plus puissant que de tels rayons.

        595. La soude est utile et son utilité est liée au Feu. Les terrains sodés
ont été appelés les cendres de la grande Déflagration. Déjà dans l'antiquité,
les hommes connaissaient l'importance de la soude. La surface de la Terre
en est couverte, pour un large usage. De même, l'huile d'Artémis
(l'armoise) fortifie puissamment le système nerveux. Elle ne détruit pas,
elle purifie ardemment les dépôts pernicieux.

        596. La valériane était ajoutée au vin ; pas seulement dans les temples,
beaucoup de vins grecs connaissaient cette adjonction. Ainsi, musc,
valériane et soude peuvent se combiner.

        597. Partout on observe que les hommes brisent un concept à leurs
manières, de multiples façons. L'énergie psychique est subtile, ardente,
divine, Aum. Ce fondement a été nommé de façon diverse et, à chaque
variation, on suppose qu'une meilleure définition a été introduite. En
redoublant d'attention, nous voyons que ces dislocations sont inutiles. A
nouveau vient le temps de commencer la synthèse. Affirmez avec force le
sens de l'existence terrestre. Simplifiez-la. Comme souci primordial,
souvenez-vous que le chemin est long, que vous devrez vous munir de
patience et penser à tout ce qui est utile en chemin. Cette nécessité rendra
joyeux. Sans cette qualité, le cœur serait encore dans la confusion, ce qui
l'affaiblirait. Réalisez aussi que le courage est inséparable de la joie.
L'accomplissement le plus difficile ne peut être morose. Un esclave peut
travailler en étant déprimé ; l'esprit ardent transforme tout par une joie
lumineuse. Et la chaleur émane de la joie Rappelez à l'esprit que la joie, la
chaleur et le feu vivent dans le cœur. Ne répugnez pas à évoquer ces
habitants du cœur. Après tout, les hommes se souviennent du cœur et
chacun aime la chaleur, l'appelant cordialité. Sachez parler à chacun du
plus joyeux dans les termes les plus simples et dans les expressions les
plus adaptées à tous. Frappez à la porte ardente de l'âme humaine.

        598. Il est instructif d'observer comment les forces noires, s'emparant
de toute chose, essayant de faire du mal, exposent seulement dans leur
furie leurs propres faiblesses. Le mal est un pauvre conseiller.

        599. Vous vous souvenez du cas remarquable du petit garçon qui, les
yeux bandés, accomplissait des choses étonnantes. La solution était simple
il était aveugle de naissance. Les gens n'apprécièrent plus ses facultés
lorsqu'ils apprirent qu'il était aveugle. Comme si, en regard de son état, il
n'avait réellement aucune capacité. On voit souvent les hommes faire
attention aux circonstances les moins essentielles et en ignorer la
principale. Certaines capacités de l'aveugle sont remarquables et dignes
d'observation. Un tel état s'appelle parfois la vue ardente.

        600. Un ermite voulait s'entraîner davantage dans la pratique du
silence, ne se faisant pas confiance, il se ferma patiemment et fermement
la bouche. Un jour, il vit une enfant sur le bord d'un précipice mais il ne
réussit pas à enlever son bandage compliqué à temps pour l'avertir du
danger. Quand il put se libérer la bouche, l'enfant avait déjà été emportée
parle torrent. L'accomplissement ne se trouve pas en des liens inventés !
Nous réussissons seulement lorsque nous pouvons ne pas réussir. Sans
choix, nous n'accomplissons rien. Il en est ainsi dans l'existence corporelle
et spirituelle. Ne rien faire de honteux ne suffit pas, il faut aussi réaliser
pourquoi de tels actes sont inadmissibles. La pensée doit être à l'œuvre.
Dans une telle créativité, la force de la pensée est nécessaire. Sans la
pensée, l'évolution est impossible. Si dans le proche Monde Subtil et le
Monde de Feu, tout est mû par la pensée, il est facile d'en reconnaître la
prééminence. Dans l'Infinité, des anneaux en spirales, des cycles entiers de
pensée, s'engagent dans la manifestation. L'objet terrestre le plus
insignifiant représente une transformation de la pensée. Le même
processus ne peut-il pas avoir lieu sur une vaste échelle ? La pensée est
Feu. La pensée est le fruit de l'explosion et du vortex créateurs. La pensée
est Lumière et radiance. Ainsi la Pensée-Feu doit être respectée.

        601. Les calculs artificiels, parce qu'ils ne sont pas illuminés par le feu
du cœur, apportent au monde malheurs et confusion. Les hommes perdent
le sens de la vie. Et pour eux-mêmes et pour les générations à venir, ils
laissent un héritage de fumées et de vapeurs empoisonnées. Il est donc
nécessaire de recourir à la pensée comme chemin créateur. Chacun a
suffisamment de pensées, si le trésor manifesté et pré-ordonné lui est
remémoré dès l'enfance.

        602. Chaque jour passé dans l'unité est déjà l'offrande d'un trésor. Il
est facile de coopérer, il est facile de ne pas perturber l'espace. Il est donc
chaque jour possible d'enrichir la réserve sacrée.

        603. La pensée est parfois comparée à l'océan – la comparaison est
valable. Tout humain a trois courants de pensée. Un courant superficiel,
venant de la chair, relié aux réflexes musculaires, évident dans la vie
extérieure. Le second, déjà concerne le cœur et contribue à améliorer et
progresser dans les impressions subtiles. Finalement, dans les profondeurs
de la conscience, se conçoit l'accomplissement du renoncement à soi –
alors le Monde de Feu est proche. Chacun contacte tous les mondes ;
même dans la routine de sa vie quotidienne, il peut choisir le type de
pensée qu'il désire. Pour écouter la voix du cœur, nul besoin d'être riche ou
pauvre, de noble ou d'humble naissance ; nul besoin même d'être érudit.
En vérité, la pensée est un océan avec tous ses courants.

        604. Les hommes se demandent pourquoi les phénomènes ardents sont
si rares. Répondons : c'est parce que le cœur du monde dense ne peut
supporter ces vortex ardents. Interrogez ces très rares individus qui ont
vécu ces manifestations. Ils vous diront qu'ils étaient presque morts après
les Visites du Feu. L'entraînement à la pensée juste accoutume à la
possibilité d'une telle Communion. Mais grande est la distance de la chair
à la vision ardente. Seuls les cœurs exceptionnels peuvent les supporter.

        605. Les cristaux de roche sont formés à partir du feu un mais ils sont
tous différents. Réfléchissez à ces formations ardentes. En disposer autour
de soi sera une excellente réminiscence de ce monde de Lumière auquel
chacun peut aspirer.

        606. Le feu terrestre engloutit plus aisément un arbre fendu que tout
un tronc robuste, il en est ainsi pour toutes les approches du Monde de
Feu. Lorsque Je mets en garde contre le dommage causé par les fissures, Je
prévois qu'il est important de protéger l'humanité de tout manque de
discernement. Les fissures attirent et entraînent la flamme inférieure.
Evitez toutes les infections et les maux de cœur diminueront. La pensée
qui embrasse tout est le principe curateur. Demandez à un médecin à quel
point est longue la maladie de celui qui veut être malade. Le désir
personnel démontre le pouvoir de la pensée.

        607. Le Monde de Feu est à la fois facile et difficile à imaginer. Il n'y
a pas de rupture entre les Mondes. Le Monde Subtil a la même relation
avec le Feu que le dense avec le Subtil. A côté des manifestations visibles,
il existe des approches invisibles. Dans le monde terrestre aussi, parfois
seul le pouls du cœur dénote la présence d'un être subtil. L'œil remarque
très rarement certains éclairs, les attribuant habituellement au hasard. Chez
les êtres spirituels les plus rares, il est possible de voir une sorte de
diadème de lumière au-dessus de leur tête. Ce phénomène est très rare et
dénote le cristal de la spiritualité. L'aura elle-même semble former un
anneau. L'ancienne idée de la couronne, en tant que signe de distinction, a
une profonde signification. Ne vous étonnez pas de voir apparaître des
manifestations sublimes aux heures les plus difficiles. Les Lois du Monde
de Feu sont inexprimables.

        608. Les centres produisent des radiations en forme d'anneau. Ils
peuvent tout à coup se mettre à briller lorsque l'esprit aide à grande
distance. Grandes sont ces tensions ! Ni les muscles, ni les nerfs ne se
tendent ; les cordes du cœur résonnent. Un tel son peut aller jusqu'à être
audible. Pareille tension effraie celui qui n'a pas l'habitude de penser aux
Mondes Supérieurs. La pensée expérimentée appréhendera calmement le
phénomène de la couronne, elle l'observera comme quelque chose de très
inhabituel et de valeur. Cette tension survient rarement.

        609. L'astrologie est une grande science, cependant l'influence des
astres peut être régie par les forces de la pensée. La pensée a certes de
l'importance en astrologie. La pensée crée ; la pensée est chimie ; la pensée
influence même le Karma. La pensée rivalise avec ces puissantes lois.

        610. Portez une attention particulière aux nains. En tant que race
distincte, ils apparaissent partout. Observez chez eux, en plus de leurs
particularités physiques, une psychologie spécifique. Nul ne distingue la
cause de l'apparition de créatures si petites ; d'autant qu'à leur côté, dans
les mêmes conditions et les mêmes familles, apparaissent des personnes de
stature élevée. On a déjà observé que surviennent des matérialisations
d'êtres minuscules. Une histoire maladroitement embellie de la vie de
Paracelse rappelle qu'il a essayé de préserver ces petites créatures. Bien sûr
l'expérience n'a pas réussi. Mais on connaît encore à l'heure actuelle des
empreintes d'extrémités minuscules. Regardez-les d'un point de vue
purement scientifique. La solution se trouve dans une propriété de
l'ectoplasme – d'où des géants et des nains. Les géants sont déjà oubliés.
Peu d'entre eux suscitent de l'intérêt, seuls quelque uns dépassent deux
mètres ; la matérialisation des géants est un phénomène rare. Les petits
êtres révèlent leur similarité et leur singularité. Les nains d'Afrique ou du
Sud de l'Inde, ainsi que les pygmées Esquimaux, rappellent beaucoup leurs
cousins européens. Lorsque l'ectoplasme sera étudié avec soin, ses
caractéristiques seront découvertes. En relation avec le Monde de Feu,
cette étude sera un grand accomplissement.

        611. Les yeux peuvent être un signe distinctif du Monde de Feu. Non
sans raison, on peut se demander pourquoi, de tout l'organisme humain, les
yeux sont marquants. C'est très simple, les centres oculaires sont un canal
d'énergie ardente. La structure même des yeux semble être la plus subtile
parmi les structures du monde dense. Elle préserve aussi les singularités du
Monde Supérieur. Lorsqu'un œil unique est représenté, il n'est pas
seulement un symbole, il est une réalisation concrète que d'autres ont vue.

        613. Ce lymphatisme peut faciliter la magie noire. Protégez-vous-en
de toutes les manières possibles. Ne croyez pas que la magie noire soit
négligeable. Elle fait son nid dans le peuple et dans les cercles dirigeants.
Que la science se penche très attentivement sur ces tentatives de
corruption.

        614. La puissance curative de la suggestion est très grande, vous
pouvez cependant la renforcer. Au feu intérieur peuvent s'ajouter les
vibrations du Feu spatial. Un tel Feu comprend la force magnétique et
l'électricité Divers genres de paralysie peuvent se soigner sous cette
influence triple. Naturellement l'aimant au-dessus de la tête du patient doit
être d'une force considérable. L'électrisation doit être double, à la fois
corporelle et par vibration aérienne. Soyons convaincus que, par la
suggestion d'un tel pouvoir, un cas chronique de paralysie peut lui aussi
s'améliorer. Il est absolument urgent d'étudier l'hypnose. Comprenez que
de brèves suggestions sont d'un faible intérêt, car une suggestion prolongée
est nécessaire ; à l'époque actuelle, l'hypnotiseur devrait vivre près de son
patient pour harmoniser leurs auras. Ce souci d'harmonisation, entre autres,
n'est pas du tout observé. On introduit un homme étrange, pouvant être
entouré de forces nuisibles, et la force qui opère des miracles a une demiheure
pour exercer son effet. Tout homme sensible comprendrait qu'un
traitement aussi occasionnel ne peut produire que du mal. La force du feu
exige une considération réfléchie.

        612. L'ectoplasme a de l'importance dans la constitution des races. Il
est lié aux rayons des Mondes lointains. Il peut être de qualité élevée ou
non. Il dépend de la flamme du cœur. Observez, dans le cas de personnes
lymphatiques, une basse qualité d'ectoplasme, celle-ci rend possible les
étranges formations naines. Les médiums sont fréquemment lymphatiques.

        615. La langueur d'origine nerveuse peut se soigner par la même triple
action. Seulement dans ce cas, la suggestion doit être très apaisante alors
que, pour une paralysie, elle doit être impérative. De nombreux cas de
folie douce peuvent se soigner et la santé restaurée. Tant d'infortunés
languissent emprisonnés !

        616. La folie douce est, pour ainsi dire, une paralysie locale. Il faut
établir un contact amical avec le cerveau et le cœur. Ce contact de cœur a
rarement lieu. Les hommes ont peur ou méprisent le patient. Pourtant la
maladie peut ne pas être due au patient ; une flèche hostile peut l'avoir
frappé. Il y a beaucoup de cas semblables où le malade lui-même n'est pas
en cause, mais où une flèche malveillante l'a transpercé. Vous pouvez
soigner de nombreux cas de ce genre, provenant de chocs.

        617. Il est préférable que l'air soit saturé d'électricité spatiale ; sinon le
feu souterrain devient par trop déséquilibré. Il y a beaucoup de
malveillance dans l'espace, c'est pourquoi Je vous presse tant de protéger
votre santé.

        618. Un traitement psychothérapeutique doit s'appliquer, non
seulement après beaucoup de réflexion, mais résolument jusqu'à son terme.
Comme en toutes choses, des demi-mesures sont dangereuses. Il est
possible d'ouvrir les centres, il est cependant inadmissible de leur imposer
une influence telle qu'au lieu de soins, l'irritation ou une nouvelle infection
s'installe. L'emploi d'une suggestion accrue exige aussi le consentement du
patient lui-même. Toute réaction est dangereuse car elle pourrait
définitivement épuiser le malade. Remarquez aussi qu'un état inconscient
est indésirable car un désir opiniâtre et la coopération volontaire du patient
sont requis. Ces mêmes conditions sont nécessaires, pendant les soins
thérapeutiques et dans toutes les manifestations de la vie. Comment, sans
elles, penser au Monde de Feu ? Le Monde Subtil peut être atteint dans un
état semi-conscient, mais le Monde de Feu ne peut être approché qu'avec
une pleine et claire conscience.
Nul ne peut dire que penser au Monde de Feu est destructeur, négatif
ou anarchiste. Aspirer aux Mondes Supérieurs n'occasionnera aucun mal.
Il en résultera comesure et désir de perfectionnement. Aussi, après la
lecture des "Signes du Monde de Feu", rien ne sera rejeté ni profané. Bien
au contraire, le penseur apprendra et parviendra à une joie qui dépasse
toute existence terrestre.
Nous reviendrons au Monde de Feu, lorsque Nous parlerons des
énergies supérieures. Jusqu'à ce jour, que les amis apprennent à aimer le
Monde de Feu, le Monde de Lumière, le Monde de Beauté !

        FIN DU LIVRE


Home

4

Agni-Yoga
Top Sites